Contre un naturalisme d’État

Éditos Publié le 28 février 2011

En annonçant son intention de lancer un grand débat sur l’Islam en France, le chef de l’État ne se contente pas, selon une méthode usée jusqu’à la corde, d’aller chasser sur les terres d’une extrême droite en quête de respectabilité, il apporte une pièce supplémentaire à un inquiétant naturalisme d’État qui se déploie sans réserve depuis 4 ans déjà. Retour sur les fondements de cette idéologie rampante.

En 2007, Nicolas Sarkozy suscitait, dans Philosophie Magazine, la consternation en déclarant que le suicide des jeunes et l’homosexualité avaient des origines génétiques. Peu importe que ces assertions soient ridicules et fausses sur le plan scientifique, ce qui importe, c’est ce qu’elles révèlent alors du corpus idéologique de la droite sarkozyste en campagne, convaincue par la voix de leur champion que les hommes naissent bons ou mauvais et que, quoi qu’il arrive, quoi qu’on fasse, tout est déjà réglé par la nature.

Rien de tel, en effet, pour cette nouvelle droite, qu’un bon déterminisme génétique pour abandonner les « déviants » à ce qu’elle croit être leur destin de perdant, un destin auquel elle ne peut donc rien…

Rien de tel pour assoir dans le marbre génotypique les pires stéréotypes du racisme scientifique ! Et quelle grande satisfaction pour les obsédés de la sécurité et du contrôle social que d’imaginer pouvoir détecter précocement les comportements déviants et dangereux.

En invoquant la dangerosité inscrite dans les désordres mentaux ou génétiques des individus, la nouvelle droite importe en France la « justice automatique » et les peines planchers, condamne sur la seule foi de la suspicion (rétention de sûreté) et relègue au second plan conscience et intentionnalité. Comment dès lors ne pas être inquiet lorsqu’on entend Christian Estrosi, alors rapporteur UMP de la loi sur la sécurité intérieure, déclarer en 2007 que « les citoyens seraient mieux protégés si leurs données ADN étaient recueillies dès leur naissance ». On croit rêver devant ce désir irrépressible de placer la société sous Ritaline !

Ce réductionnisme de la droite est la version biologisée de l’affrontement entre nature et culture. Il irrigue tout le discours politique de Nicolas Sarkozy. En naturalisant les valeurs dominantes d’une culture et d’un ordre social, la droite cherche à marginaliser, voire à dénoncer comme contre-nature, les pratiques minoritaires. Il n’est dès lors pas non plus surprenant qu’une certaine droite française, à rebours de l’héritage de Lucien Neuwirth ou de Simone Veil, se soit montrée si farouchement favorable aux tests génétiques et si violemment hostile à l’homoparentalité ou à l’élargissement de la procréation médicalement assistée dans le cadre des débats bioéthiques qui viennent d’être votée. Nicolas Sarkozy n’écrivait-il pas déjà en 2006 à l’adresse de Luc ferry chargé au nom de l’UMP de plancher sur le mariage et l’adoption pour les homosexuels qu’il fallait « sauvegarder les équilibres sur lesquels repose en partie notre société, au premier rang desquels se trouvent la cellule hétérosexuelle reconnue et protégée par le mariage et la recherche de l’intérêt de l’enfant » ?

Comment dans la même veine ne pas considérer le caractère éminemment naturaliste et réductionniste du débat sur l’identité nationale ? Une identité qui n’hésite pas à instrumentaliser la mémoire et à détourner l’histoire à son profit. Une identité fier de ses racines et honteuse de ses greffes. Une identité très barressienne, fantasmée comme révélée, intemporelle et univoque, une identité dans laquelle on s’inscrit ou de laquelle on s’exclut.

On ne saurait non plus s’étonner dès lors du déterminisme assumé qui a inspiré le très contesté discours de Dakar du Président Sarkozy : « Le drame de l’Afrique, c’est que l’homme africain n’est pas assez entré dans l’histoire. Le paysan africain, qui depuis des millénaires, vit avec les saisons, dont l’idéal de vie est d’être en harmonie avec la nature, ne connaît que l’éternel recommencement du temps rythmé par la répétition sans fin des mêmes gestes et des mêmes paroles. Dans cet imaginaire où tout recommence toujours, il n’y a de place ni pour l’aventure humaine, ni pour l’idée de progrès. Dans cet univers où la nature commande tout, l’homme échappe à l’angoisse de l’histoire qui tenaille l’homme moderne mais l’homme reste immobile au milieu d’un ordre immuable ou tout semble être écrit d’avance. Jamais l’homme ne s’élance vers l’avenir. Jamais il ne lui vient à l’idée de sortir de la répétition pour s’inventer un destin. »

Cette vision du monde et de l’homme encourage les logiques d’exclusion qu’elles soient politiques, sociales, culturelles, répressives ou carcérales.

Le débat sur l’Islam n’est pas en soit illégitime, mais chacun sent confusément dans quelle veine naturaliste et dans quel discours d’exclusion il risque de s’inscrire. La laïcité ne se conjugue pas au pluriel sans escroquerie langagière, le débat souhaité aujourd’hui sur l’Islam est biaisé, la droite républicaine le sent bien qui refuse de s’y engager.

La force idéologique de ce naturalisme d’État est dévastatrice, elle divise quand il faudrait rassembler, elle effraye quand il faudrait rassurer. Parce que les sujets tragiques s’accommodent bien des citations d’Audiard terminons ce billet par ses mots qui tracent un chemin : « A quoi ça sert de faire chambre commune si on fait rêve à part ? »

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

25 commentaires sur Contre un naturalisme d’État

  1. hadj

    Nicolas Sarkozy porte une responsabilité lourde sur la montée du Front Nationale. Un bref rappel des faits:

    > un débat sur l’identité nationale, où les extrémistes sont venus en masse pour stigmatiser et « cracher » leur haine sur les immigrés sans distinguer parmi eux les gens français et simplement issu de l’immigration.

    > l’expulsion des roms et le discours de Grenoble confondant sciemment immigration et insécurité.

    > Un ministre de l’intérieur condamné par un tribunal pour injure raciale et soutenu par son ami président.

    > Enfin l’annonce d’un débat dont l’intitulé laïcité et Islam est antinomique, suivi d’un discours au puy sur les racines chrétiennes de la France.

    Ce jeu politique irresponsable et diviseur avait un double objectif:
    > séduire l’électorat FN. Mais à force de jouer avec le feu on fini par se brûler.

    > Noyer le poisson dans l’au et dans un contexte de crise attiser les peurs de nos concitoyens pour masquer l’échec absolu du gouvernement dans sa politique économique et sociale.

    Heureusement une autre solution est possible voilà pourquoi je soutiendrai corps et âme Ségolène ROYAL en 2012 pour une France plus juste ou la solidarité, la cohésion sociale, l’espérance et la responsabilité seront de retour.

  2. alphonse

    J’aimerais quand même bien qu’un pote au pape nous parle de la Marine…pour voir…

    Est-ce un parti politique « comme un autre », par exemple…, pour lui..?

  3. Cécile

    @ gars de la Marine : attention l’amour rend aveugle : tu es « court-circuité ».

    Je me permets une petite appartée et m’en excuse d’avance auprès de Najat (vu que demain c’est la journée de la femme ! ☺)`oui oui `même si ça tombe en même temps que mardi gras….

    Voilà voilà :

    La science de l’amour

    Des scientifiques ont montré que les hommes n’étaient pas aptes à réfléchir dès qu’une jolie fille était dans les parages. En effet, la testostérone nuirait aux neurones ! Pour parvenir à ce résultat, des chercheurs canadiens ont recruté des étudiants et étudiantes auxquels ils proposaient deux choix : recevoir tout de suite une petite somme d’argent (de 15 à 35 Euros) ou accepter de recevoir 50 à 75 Euros, mais dans les semaines ou les mois à venir. Le choix logique est bien sûr d’accepter la plus grosse somme d’argent…

    Mais les scientifiques ont ajouté un paramètre : ils demandaient à certains de faire ce choix en admirant des photos des femmes ou d’hommes considérés comme attirants.

    Les hommes court-circuités…

    Résultat : les femmes ne modifient pas leur choix (la plus grosse somme plus tard) après avoir vu un homme « attirant ». Mais il n’en va pas de même chez les hommes. Dès qu’ils aperçoivent une femme séduisante, ils ne sont plus capables de faire les bons choix ! Apparemment, les hommes auraient ainsi leurs capacités de réflexion court-circuitées par une femme qu’ils jugent attirante. Les scientifiques n’ont pas d’explication claire de ce phénomène. Ils soulignent néanmoins que le lien est fort entre les zones activées par la séduction et le système de valeurs. Mais si les hommes perdent la tête pour une femme, pourquoi l’inverse n’est-il pas vrai ? Mais celles-ci ont d’autres réactions incontrôlables face à l’âme soeur…

    Mais revenons – en à nos ..moutons :

    @ gars de la marine : Dire que le FN est un parti comme les autres… ça me fait froid dans le dos d’entendre ça, (les cas de violences commises par des fous furieux qui votent l’extrême droite font peur et à part la haine et la violence, vous ne proposez rien de plus, je parle en connaissance de cause et oui « je porte ma croix » ; )

    Si certains pensent encore qu’aimer la France c’est de voter FN . et dire que
    « l’extrême-droite qui seule, veut le bien de la France » : sont des mensonges « attrape nigauds » .

    Et le FN c’est miteux comme le pull d’isabelle :

    http://www.youtube.com/watch?v=o7MwHGHWgLk

    Paroles d’une repentie , qui a commis certaines erreurs de jeunesse car j’avais mieux à faire à l’époque, ce qui l’a fortement gâchée. (sa jeunesse …)

  4. Gérard Eloi

    Au  » gars de la marine »

    1) Qui semble apeuré ?
    Sarkozy sans doute , parce qu’il est dépassé sur sa droite, mais ce n’est pas notre problème.

    2) J’ai bien rigolé de ton style, quand tu écris ça :

    « D’autant plus que sa jeune présidente a un charisme tel que les français vont l’adorer pour très longtemps. »

    On dirait vraiment du Sarkozy quand il parlait de…Cecilia !

    3) Question style, je préfère de loin celui de Najat à celui de ton idole.

    ————————

    Ceci dit, tu as raison sur un point : il ne faut pas stigmatiser que l’extrême droite. Dans son genre, Sarkozy commence aussi à faire l’unanimité…contre lui. Le fait que vous pêchez dans les mêmes marigots n’est donc pas un hasard..

  5. un gars de la Marine

    N’ayez pas peur chers amis! Vous semblez apeurés comme des biches aux abois!
    Cessez de stigmatiser l’extrême-droite qui seule, veut le bien de la France. Que redoutez vous?
    Le FN est un parti comme les autres et les français, qui ne sont pas des imbéciles (contrairement à ce que certains, ici comme ailleurs, sous-entendent) l’ont encore une fois, parfaitement compris.
    D’autant plus que sa jeune présidente a un charisme tel que les français vont l’adorer pour très longtemps.
    La preuve
    http://www.youtube.com/watch?v=mi0DD1B0Jds&feature=player_embedded#at=108

    Longue vie à Marine!

  6. alphonse

    Les morales religieuses ont toujours fait bon ménage avec le droit « naturel ».

    En extrême-droite, il n’y a pas que des éléments « en quête de respectabilité ». Beaucoup revêtent habituellement les ornements des dignités les plus enracinées.

    Il n’est pas douteux que le dernier discours du Puy s’adresse de la manière la plus « discriminatoire » à la religion catholique.
    Son représentant du Primat des Gaules, disait l’autre matin à la radio qu’il avait aussi des peurs (sans préciser s’il partageait celle de ses ouailles les plus attentives à la laïcité positive) tout en regrettant simplement que la débat sur l’Islam vienne « d’un parti politique ».

    Quand ce débat est pour le moins relayé par le Chef de l’Etat, on aimerait une prise de position plus nette. Et je suppose dans une dimension suffisamment oecuménique pour couper l’herbe sous le pied clairement à toute discrimination positive en faveur…des racines spirituelles naturelles de la France…

    La première chose à faire, c’est de clarifier. D’y contraindre. Si l’on ne veut pas sombrer dans les diabolisations.

  7. Christophe

    Lire Najat est un bonheur… Elle rejoint cette pensée d’Heidegger: « L’origine est devant nous »… Elle donne espoir et repousse toute fin, tout achèvement.

    Elle me rappelle aussi Spinoza qui affirmait, contre ceux qui disaient: « Deviens ce que tu es », « Sois, et deviens »… Heidegger et Spinoza réunis…

    Le Président voudrait clore l’Histoire en la fermant aux minorités, aux marginalités, aux faibles… Ne se rendant pas compte qu’additionnés, tous ceux-là font du monde…

    Merci Najat…

    Christophe
    http://www.profencampagne.com

  8. Cécile

    faut pas sortir de St Cyr pour comprendre
    La tactique de l’ump , de NS pour les prochaines élections , c’est évidemment qu’il reste au 2ème Trou euh pardon au 2ème tour Marine le Pen et ns , ça ne vous rappelle rien ?

    http://www.youtube.com/watch?v=cMzS4EeofkI

    va falloir mobiliser pour faire voter avant ce désastre chronique d’un désastre .. annoncé à éviter ?

  9. Cécile

    @ Lugdunum,
    j’avais pas compris votre remarque,
    mais je comprends maintenant, en regardant la rediffusion via internet.

    J’ai l’impression qu’il devient plus facile de haïr dans notre société , et qu’il devient de plus en plus difficile d’aimer. .. et là ça devient problématique.

    http://www.youtube.com/watch?v=ma5UgyzvZYY

  10. lugdunum

    bonjour

    hier j’ai regarder l’émission de guillaume durand : Face aux Français… conversations inédites

    et j’ai trouver qu’il manquait l’auteur de ce blog a ce débat

    voila les raisons qui m’ont fait trouver ce blog

    et le 1er message sur lequel je tombe … est bien tomber

  11. Cécile

    Bien sûr, on sait bien qu’une Démocratie est fragile, que tout peut vite basculer, c’est bien pour cela au départ que l’Europe a été créée..

    mais pour le reste, il ne m’appartient pas de juger les gens, le plus difficile reste à faire il me semble afin d’éviter qu’on en arrive à des situations extrêmes..
    cela me rappelle une chanson de JJG
    « si j’étais né en 17 à .. »

  12. Gérard Eloi

    Cécile, tu as écris :

    « les uns se battent pour leur liberté, et d’autres sont en train de jouer avec notre liberté »

    Voilà une phrase qui mérite réflexion. Elle signifie carrément que tout le monde est menacé !

    On constate. Puis, il faut se demander pourquoi ?

    Pourquoi ?
    Voir Bilderberg, via internet. Et se faire une idée de cette puissance de prédation par la « fiction » de Maxime Chattam, la trilogie  » Les arcanes du chaos ».
    Mais Chattam a écrit aussi  » Un autre monde est possible ».

    En ayant consacré récemment un billet à la Liberté, et en dénonçant aujourd’hui ce « naturalisme » d’Etat ( que j’aurais plutôt qualifié de robotisme), Najat défie ces  » Maîtres du Monde ». Un gros morceau. Mais il faut de gros efforts pour qu’un autre monde soit possible…

  13. Cécile

    Gérard tu as raison encore une fois,

    face à des populations qui veulent s’émanciper, se libérer , et nous ? nous, finalement par les craintes et les peurs que suscitent la droite et l’extrême droite, nous prenons le risque de nous enchaîner à nos peurs et à tomber dans un enfermement destructeur.

    les uns se battent pour leur liberté, et d’autres sont en train de jouer avec notre « liberté ».

    Najat au moins, toi tu n’es pas rien
    si tu savais. mais si …, tu sais , aux autres d’ouvrir les yeux à temps.

  14. Gérard Eloi

    Ce billet de Najat est superbe à tous points de vue : style clair, analyse complète et fouillée, argumentation imparable,…

    ———————-

    « …corpus idéologique de la droite sarkozyste en campagne, convaincue par la voix de leur champion que les hommes naissent bons ou mauvais et que, quoi qu’il arrive, quoi qu’on fasse, tout est déjà réglé par la nature… »

    « …Le débat sur l’Islam n’est pas en soit illégitime, mais chacun sent confusément dans quelle veine naturaliste et dans quel discours d’exclusion il risque de s’inscrire… »

    ———————-

    Hélas, les périodes de crise (comme ce que nous subissons actuellement) ont toujours été propices à la montée des extrémismes.
    Pour tenter d’enrayer une possible catastrophe, il faudrait donc diffuser au maximum cette formidable synthèse de Najat. Hélas, nous n’aurons sans doute jamais l’audience des TF 1 et autre P-Match…

  15. HALOUANI

    @LOONE,je te remercie pour ces phrases juste,
    et pour ta pensée. Nous avons le devoir de
    lutter chaque jour, contre les idées qui j’adisse, on conduit notre patrie a la catastrophe.
    La politique, et les pensées de la droite sarkozyste en générale, et de l’extrême droite
    en particulier, mène droit au mur de la honte.

    Amitiés a toi.

  16. Pierre N°2

    @Loone, C’est juste un souhait pour l’avenir, pas une erreur d’appréciation.

  17. CAMILLE

    Comme le FN , il transforme la question sociale en question raciale …. Les fondements de la République sont atteints … et la France touche le fond !

  18. Loone

    @Pierre n°2. Erreur d’appréciation, pour dialoguer il faut être deux : ce pouvoir a depuis longtemps cessé tout dialogue constructif avec quiconque.

  19. Loone

    La nomination d’un défenseur impénitent de la supériorité de la race blanche au « Ministère de la Guerre » est un signe de la mainmise de la « droite ségrégationniste » sur la « droite libérale ».

    Très bon billet qui porte le fer dans cette articulation intime du Sarkozysme. Pour frapper encore plus fort nous devons ouvrir notre coeur à notre humiliation d’en être arrivé là.

Commentaires fermés.