Un projet présidentiel à zéro euro : ça dépend pour qui !

Presse Publié le 2 septembre 2011

« N’ayant sans doute pas prévu que Nicolas Sarkozy se convertirait aux emplois aidés pour masquer le terrible échec de sa politique pour l’emploi, l’UMP a livré les premières pistes de son projet présidentiel pour 2012, version zéro centimes d’euro. Après le bling-bling, voici donc la droite « low cost » avec un projet « cheap » qui ne devrait rien couter à personne sauf… aux Français de la classe moyenne grâce à la fiscalisation des allocations familiales, et aux chômeurs grâce à la réduction des prestations d’assurance chômage. Le tout pour mettre en œuvre les promesses faites… en 2007. Les vraies solutions, elles, sont avancées par Ségolène Royal avec notamment un vaste plan de reconquête industrielle fondé sur la croissance verte, pour enrayer la désindustrialisation du pays et créer 500.000 emplois en cinq ans. Sa vision de l’avenir est claire : c’est d’abord en relançant l’économie des entreprises qu’on réduira la dette, et qu’on refondera un ordre social et environnemental plus moral, et plus juste. C’est non seulement la seule à le dire avec netteté et constance, mais elle est surtout la seule à montrer que ça marche en l’appliquant dans sa Région. Son projet présidentiel, c’est zéro résignation. »