De nouvelles règles pour un lien de confiance indispensable avec les Français

Porte-parolat Publié le 17 avril 2013

Ce mardi 16 avril, alors que les ministres venaient de rendre public leur patrimoine, Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement était l’invitée de « Bourdin direct » sur BFMTV et RMC. Elle a pu au cours de l’interview explique le sens de cette transparence et surtout l’ensemble des mesures décidées par le Président pour faire une République exemplaire.

Retrouvez en vidéo l’intégralité de l’interview et ci-dessous un extrait de l’échange avec Jean-Jacques Bourdin :


Patrimoine, Transparence : Najat Vallaud… par Najat-Belkacem

Najat Vallaud-Belkacem : « Ce qui compte ce n’est pas l’argent que l’on possède, c’est d’une part, comment on l’a obtenu et le rapport éthique que l’on a avec cet argent. Et quand on est de gauche, ce qui importe, c’est le projet de société que l’on a. C’est une certaine idée de la redistribution du fait, que la société doit être plus juste, pour permettre à ceux qui n’ont rien à la base de s’en sortir tout de même et d’avoir accès à des opportunités. Et vous savez, ceux qui parmi nous, ont quelques bien, quelques richesses et bien, pour le coup, paient leurs impôts, participent à un gouvernement dans lequel on a augmenté la pression fiscale sur les plus aisés. Donc sur eux-mêmes, donc je crois que c’est ça qu’il faut avoir considérer avant tout.

C’est un moment important, en effet. Je crois qu’il vient de se passer quelque chose d’extrêmement important, un renouveau de notre vie politique, par cet acte. C’est qu’un acte parmi d’autres, mais il ne faut pas oublier l’ensemble du paquet présenté par le président de la République, qui vise à recréer un lien de confiance indispensable avec les Français, qui s’était lentement miné, décomposé, ces dernières années.

Encore ce n’est qu’une mesure parmi d’autres, mais c’est le premier pas, c’est le premier pas. Quelles sont les autres mesures ? C’est évidemment la vérification des déclarations en question par une Haute Autorité de Déontologie qui aura les moyens de son fonctionnement.

Absolument, avec la possibilité, le pouvoir de saisir les services fiscaux, pour procéder à toutes les vérifications nécessaires.

Jean-Jacques Bourdin : Si cette Haute Autorité constate qu’il y a une question vraiment et qu’il y a peut-être une forme de tricherie, automatiquement, les services fiscaux seront saisis et pourquoi pas la justice ?

Bien sûr ! Bien sûr ! D’ailleurs je vous rappelle que d’autres mesures sont prévues dans le pacte en question… Notamment la création d’un Parquet spécifique, consacré à la question de la fraude fiscale complexe, du blanchiment d’argent, avec des moyens importants, avec 50 enquêteurs, policiers-enquêteurs, avec 50 magistrats, avec 50 administrateurs fiscaux qui vont pouvoir procéder à des vérifications, aller très loin, avec des méthodes d’enquête notamment au sein d’un office central de répression de la fraude et de la corruption qui va être mis en place là encore de façon totalement inédite. Et donc ce Parquet, cet Office Central, vont être de nouveaux outils au service de la lutte contre la fraude fiscale, contre le blanchiment, contre le blanchiment contre la corruption.

Cela c’est une chose. Vous avez ensuite, tout ce que nous allons faire contre les conflits d’intérêt pour non pas attendre, que ces conflits d’intérêt aient eu lieu pour sévir, mais les prévenir en amont. »

Tags : , , , , ,

Un commentaire sur De nouvelles règles pour un lien de confiance indispensable avec les Français

  1. CHARLES RAMAIN

    Bonjour
    la moralisation des rapports des politiques avec les milieux de la finance est indispensable cependant il y a une vraie question en ce qui concerne les rapports des
    laboratoires pharmaceutiques avec les ministères de la santé successifs…il faut couper les liens entre les deux comment expliquer que des « lobbys » ont des bureaux
    au sein même de l’assemblée… assainir la
    vie politique ne se fera pas sans traiter ce
    problème récurent des conflits d’interrêt
    cordialement

Commentaires fermés.