À Grenoble, Najat Vallaud-Belkacem lance le Dauphiné Libéré des enfants

Éducation nationale Publié le 25 mars 2016

À Grenoble, ce vendredi 25 mars 2016, Najat Vallaud-Belkacem a participé, en début d’après-midi, à une leçon d’Éducation aux médias dans une école du centre-ville de Grenoble. Elle a ensuite présidé au lancement officiel du « Dauphiné des Enfants », journal destiné aux 6-11 ans et conçu en partenariat avec l’Académie de Grenoble.

La ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Najat Vallaud-Belkacem a passé la journée de vendredi à Grenoble. Sa visite était consacrée à la présentation de l’action “Initiatives d’excellences” (IDEX) du programme d’investissements d’avenir gouvernement. Ce déplacement était aussi dédié aux écoles primaires à l’occasion de la Semaine de la presse et des médias à l’École. Cette semaine consacrée à l’Éducation aux médias connait un succès sans précédent avec 16.000 établissements, 3.300.000 d’élèves, 1850 médias partenaires participants.

Le matin, à l’auditorium INP-Minatec, la ministre a ainsi annoncé une « dotation de lancement » à hauteur de treize millions d’euros pour le projet “Université Grenoble Alpes : université de l’innovation” retenu par l’État, qui vise à accroître le potentiel existant des universités et centres de recherche grenoblois et positionner davantage ce pôle unifié à l’échelle internationale. Cette dotation renouvelée annuellement pendant toute la durée du projet IDEX représente les intérêts de la dotation en capital des lauréats par le Gouvernement.

En début d’après-midi, la ministre de l’Éducation nationale a participé, à l’école Bizanet, dans le centre-ville de Grenoble, à une leçon autour des médias et des journaux quotidiens en particulier. Pendant presque une heure, elle a écouté les écoliers évoquer leurs relations avec les journaux, leur maîtresse leur expliquer pourquoi il fallait « faire l’effort de lire les journaux. Parce que être au courant ne suffit pas. Lire permet de comprendre ce qui se passe donc de se faire une opinion. Une opinion qui ne sera pas la même que le voisin mais qui sera la vôtre ».

Avant de quitter Grenoble, Najat Vallaud-Belkacem a officiellement lancé Le Dauphiné Libéré des enfants. Ce journal destiné aux 6-11 ans a « l’ambition de contribuer à donner aux enfants des clés pour comprendre le monde », a détaillé le président du Dauphiné Libéré, Christophe Tostain. « La qualité, le sérieux de ce Dauphiné Libéré des enfants témoigne d’un vrai respect pour les enfants, a commenté la ministre. Et quand je dis sérieux, je ne veux pas dire ennuyeux. Je pense à l’implication, à l’écoute, à l’échange qui ont été nécessaires ». Et de souligner que ce titre était le résultat « d’une relation de confiance » entre les journalistes, les élèves et les enseignants, le fruit d’une collaboration entre le groupe Dauphiné Libéré et l’académie de Grenoble ». Et de souhaiter que ce journal, « moyen d’information mais aussi un vrai outil pédagogique », puisse être proposé très vite dans d’autres académies.

Retrouvez ici en vidéo et en photos la visite de la ministre à l’École Bizanet :


20160325-09-NajatVB-Bizanet 20160325-10-NajatVB-Bizanet 20160325-15-NajatVB-Bizanet 20160325-16-NajatVB-Bizanet 20160325-17-NajatVB-Bizanet 20160325-18-NajatVB-Bizanet 20160325-19-NajatVB-Bizanet 20160325-21-NajatVB-Bizanet 20160325-25-NajatVB-Bizanet 20160325-27-NajatVB-Bizanet 20160325-29-NajatVB-Bizanet 20160325-30-NajatVB-Bizanet 20160325-34-NajatVB-Bizanet  20160325-39-NajatVB-Bizanet 20160325-43-NajatVB-Bizanet  20160325-46-NajatVB-Bizanet 20160325-47-NajatVB-Bizanet20160325-64-NajatVB-Bizanet20160325-95-NajatVB-Bizanet


Avec Le Dauphiné Libéré.
Photos © Razak

Tags : , , ,

2 commentaires sur À Grenoble, Najat Vallaud-Belkacem lance le Dauphiné Libéré des enfants

  1. Hassan

    Parmi les meilleures et réelles mesures des cas de classes, il n’y a pas de puissance négative entre l’école de la vie et la vie de l’école…

    Quotidien)ne)s, hebdomadaires, mensuel)le)s,…, les petites une, les grands débats, plus quelques faits divers ou autres nouveautés, lointain)e)s ou de proximité, historiquement du journal au journalisme, tout n’était pas, n’est plus, aussi, au « bord » des sens de chaque raisons…

    Bien à Vous…

    Merci…

  2. Breye

    Parfait comme d’hab, à mon avis un petit hic !!! « le papier ?, l’ancre ?» .

Commentaires fermés.