+6% de collégiens germanistes à la rentrée 2016 : Engagement tenu

Éducation nationale Publié le 17 octobre 2016

En présentant la réforme du collège au printemps 2015, et les évolutions qu’elle comprenait concernant les enseignements de langue étrangère, Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, s’était engagée sur des objectifs ambitieux pour l’enseignement de l’allemand à la rentrée 2016.

Najat Vallaud-Belkacem avait en effet fixé un objectif d’augmentation de 6% du nombre de collégiens apprenant l’allemand, en passant de 487 000 élèves comptabilisés à la rentrée 2015 à 515 000 élèves à la rentrée 2016 :
http://www.education.gouv.fr/cid93990/apprentissage-de-l-allemand-de-nouveaux-moyens-et-des-objectifs-chiffres.html

Les constats définitifs de rentrée réalisés par la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance, qui sont désormais disponibles, révèlent que ces objectifs ambitieux sont tenus :

  • À la rentrée 2016, le nombre de collégiens apprenant l’allemand est en augmentation de 6% par rapport à 2015, ce qui correspond à une progression historique. Ce nombre dépasse même l’objectif de 515 000 élèves et s’établit à 516 869 collégiens.
  • Au total, 15,6% des collégiens apprennent l’allemand à la rentrée 2016, contre 14,5% à la rentrée 2012.
  • L’avancement de la LV2 de la 4è à la 5è a conduit à une augmentation de la part d’élèves étudiant l’allemand : ils étaient 17,5% des élèves de 4 e à apprendre l’allemand en 2015. Ils sont 18,9% des élèves de 5 e à le faire en 2016.

germanistes
Ces données confirment que, grâce à la politique active de promotion de l’allemand, d’ouverture de classes d’allemand LV2 et de consolidation des bi-langues de continuité (telle que la réforme du collège l’a toujours, dès l’origine, et constamment, prévu), les engagements de Najat Vallaud-Belkacem sont bien tenus.

Les estimations avancées par l’Association pour le développement del’enseignement de l’allemand en France se révèlent donc erronées.

Ces bons chiffres devraient connaître un accroissement constant à l’avenir grâce aux efforts réalisés par ailleurs dans le premier degré, puisque la même politique active a conduit en cette rentrée 2016 à offrir dans 1000 écoles supplémentaires l’apprentissage de l’allemand. Soit autant d’élèves qui pourront ensuite le poursuivre en LV1 au collège. Cette augmentation dans le primaire va permettre d’inscrire la dynamique de progression de l’enseignement de l’allemand dans le temps.

Najat Vallaud-Belkacem, très attachée au développement réel et sérieux du partenariat et des liens d’amitié franco-allemands, se réjouit de ces bons résultats et continuera en parallèle de promouvoir activement auprès de ses homologues allemands l’apprentissage du français par les jeunes allemands. Ainsi ce sujet, et plus largement l’apprentissage de la langue du partenaire, font désormais l’objet d’une attention et d’un suivi renforcés, notamment lors des rencontres entre recteurs et ministres de l’Éducation des Länder.

Tags :

69 commentaires sur +6% de collégiens germanistes à la rentrée 2016 : Engagement tenu

  1. Solidarité avec les collègues d'allemand

    Cette maudite réforme va à l’encontre d’une des missions de l’école: former des citoyens européens; et cela passe par la connaissance de la langue et de la culture de nos voisins. Que je sache, en Europe, on parle d’autres langues que l’anglais et l’espagnol! Votre rôle est de diversifier l’offre de formation en LV. C’est un fait (et malheureusement un effet de mode contre lequel il difficile de lutter!) , les élèves choisissent massivement l’espagnol en LV2. Qu’avez-vous à nous proposer maintenant que nos heures diminuent et que nous sommes obligés d’être sur plusieurs établissements? Les classes bilangues et euro nous permettent de faire face à la concurrence de l’espagnol. Votre réforme est en train de détruire des années de travail pour animer ces classes (pédagogies innovantes, promotion dans les établissements, voyages, échanges)et attirer des élèves, et pas que des bons! J’enseigne l’italien et mes heures ont diminué à cause de la suppression des classes euro. J’ai encore une 6ème bilangue car dans les Alpes Maritimes , 90% des classes bilangues ont été maintenues, mais pour combien de temps? Je suis très pessimiste pour la suite. Et il est illusoire de se rabattre sur le lycée car les heures diminuant en collège, elles diminueront au lycée. Quel gâchis! Vingt ans d’efforts pour en arriver là! Le sentiment qui m’anime? L’écoeurement et un profond sentiment d’injustice car j’ai passé un concours difficile (le Capes d’italien est l’un des moins accessibles) et je me suis investie dans les différents projets de mes classes euro. J’estime avoir droit aux mêmes conditions de travail que mes collègues .

  2. Gaiasev

    Hallo! C’est curieux, ces chiffres, car je suis passée de 18heures à 10heures d’enseignement d’allemand dans mon collège, car les bilangues ont été supprimées! Et il n’y a que 8 élèves qui apprennent l’allemand en 5ème LV2(pour 160 élèves de 5ème!)
    Cordi-allemand!

  3. outsider

    Dans quels collèges montent les chiffres objectivement ? (donc pas à cause des 5e et 4e qui commencent la LV2 en même temps cette année ?)

  4. KN

    Septembre-octobre : même programme pour mes trois classes de débutants (savoir se présenter), même évaluation (un peu plus ambitieuse pour la 6ème). Résultats :
    5ème LV2 : 14 de moyenne
    4ème LV2 : 14 de moyenne
    6ème bilangue : 18 de moyenne.
    Mes chiffres ne sont pas erronés.
    Est-ce que la différence d’horaire (3 heures hebdomadaires pour la 6ème bilangue contre 2,5 h pour les autres classes) expliquerait cela ? Une exposition à la langue plus conséquente serait-elle efficace ?

  5. Katell

    Etrange ce graphique qui donne l’illusion d’une augmentation exponentielle du nombre de germanistes…
    Mais si on n’a pas comptabilisé les élèves qui suivaient l’option « section européenne », cela fait effectivement beaucoup d’élèves en plus.
    Vision erronée de ma part ?

  6. LAFFONT

    C’est facile de lancer ça…Je m’en doutais que vousalliez sauter sur l’occasion peu de temps après la rentrée!!
    Comme les bilangues passent tous LV2 à partir de la 5ème et que les élèves ont commencé une deuxième langue en 5ème et en 4ème, forcément, les chiffres sont jolis…
    Il faudrait juste décortiquer un peu ces données avant de balancer un pourcentage comme ça. Les journalistes devraient peut-être regarder de plus près…
    Pourquoi tant de contractuels au chômage alors? Pourquoi des TZR sans poste? Expliquez-nous!
    On rame pour avoir des élèves, on se coupe en 4, non 12 pour faire des voyages, des échanges, pour leur donner le goût du pays voisin et de la langue allemande et pas uniquement pour sauver notre métier, même si cela en fait partie, plus que jamais…
    Entre ceux qui estiment qu’on ne fiche rien à l’année (venez nous suivre dans notre quotidien!) et ceux qui, comme vous, n’arrêtent pas de tricher sur des chiffres, nous sommes servis…
    Pourtant, j’adore mon métier, mais combien de temps vais-je tenir??

  7. Wütend

    Bonjour, je suis professeur d’allemand, sans poste fixe depuis 15 ans. Non par choix mais aucun poste en vue car les collègues en poste fixe perdent des heures et des heures en raison de la suppression des bilangues . Je suis corvéable à merci : 2, 3 établissements, virée alors que j’étais en poste à l’année au mois de mars avec une affectation sur deux nouveaux établissements …
    Le pire pour moi a été le parcours du combattant pour que mon enfant qui entrait en sixième puisse faire de l’allemand dans son collège de secteur où la bilangue avait été maintenue mais où seules 4 écoles sur les 6 du secteur assuraient un enseignement de continuité (10 heures d’initiation : la grosse blague). Résultat de cette politique : une bilangue menacée avec seulement 10 inscrits. Un ENORME GACHIS !
    J’en ai ras le bol des mensonges à tous les étages ! Nous ne vous regretterons pas, Madame la Ministre !

  8. Ekel und Gretel

    Encore heureux que le nombre de germanistes augmente, puisque cette année, les 4e et les 5e commencent la LV2. Malgré la casse dramatique des bilangues, cela fait donc quand-même une classe d’âge en plus en LV2! Il serait d’ailleurs intéressant de voir l’augmentation du nombre d’ hispanistes, qui doit être largement plus importante. La preuve, il manque selon le quotidien « El pais » 1000 professeurs d’espagnol en France…Eh oui, on se dirige à grands pas vers le tout anglais, tout espagnol (si le ministère arrive à recruter des profs !), et vous continuez à asséner sans scrupule que vous êtes « très attachée au développement réel et sérieux du partenariat et des liens d’amitié franco-allemands » Mais les 30% de germanistes en moins en 6e, la baisse du nombre d’heures d’enseignement hebdomadaire (2h30 au lieu de 3h ou 4h), les regroupements d’ élèves débutants avec ceux qui ont 1 voire 2 ans d’allemand derrière eux, qui conduisent à des situations intenables autant pour les élèves que pour les professeurs, c’est cela votre projet pour l’allemand et pour l’enseignement des langues en général ? Vos mensonges incessants, repris par une presse à votre solde ou aussi incompétente que vous, votre mépris affiché de la réalité du terrain sont décidément vraiment insupportables !
    Une prof d’allemand consternée par un tel niveau de désinformation.

  9. Ricercar

    Il faut bien le reconnaître : asséner autant de mensonges avec un tel aplomb, cela force l’admiration. Même Hollande n’en revient pas !

  10. Gaillot

    Mon Dieu, vous avez réussi ce qu’aucun professeur d’allemand n’avait obtenu, par le simple truchement d’une sacrée réforme !!! Je vous tire mon chapeau , petite Madame qui n’avait jamais du avoir le bonheur d’apprendre cette si belle langue. Quand je pense que je suis à la retraite depuis septembre et que les heures d’allemand sont passées de 12 à 7,30 dans mon ancien college , il y a un truc que j’ai du mal à comprendre! Surtout que je suis loin d’être la seule dans ce cas! Vivement que vous la preniez aussi votre retraite ! Sacrée menteuse !

  11. Catherine Boularand

    Madame la Ministre,
    Je suis professeur d’allemand dans un secteur du 17ème arrondissement de Paris qui a encore la chance, entre « périph' » et Batignolles, de présenter une certaine mixité. J’ai enseigné de longues années dans des banlieues défavorisées au nord du 92 ou dans le 93. J’ai toujours ardemment oeuvré pour ouvrir l’enseignement de l’allemand à un large public. C’est ainsi que j’ai réussi à remplir une classe, l’une des premières classes bilangues, dans un collège de Saint-Ouen,alors qu’un seul élève était inscrit à mon arrivée, et que, depuis mon arrivée dans mon collège du 17ème, j’ai élargi le public de la classe bilangue. Nous sommes passés en quelques années de 40 à 60 élèves par cohorte (62 élèves cette année en 3ème répartis sur quatre classes).
    Avec la réforme, j’ai cette année 38 élèves inscrits en 6ème… et encore avons-nous ouvert la section à des élèves qui n’avaient pas eu véritablement de contact avec la langue allemande… sinon, j’aurais 17 inscrits cette année et nous aurions refusé tous les autres.
    Voilà le premier bilan que je tire cette année, bilan que je ne manquerai pas de soumettre à mon IPR très prochainement.
    Je n’en dirai pas davantage et vous prie, Madame la Ministre, d’agréer l’expression de mon simple respect.
    Catherine Boularand

  12. Deutschlehrer

    Ce n’est pas la quantité d’élèves germanistes qui est en cause, mais la qualité de l’enseignement. Pour exemple, mon établissement principal: le nombre d’élèves germanistes n’a cessé d’augmenter depuis maintenant une dizaine d’années, et nous arrivons actuellement à 33 élèves en 6ème, 35 en 5ème, 27 en 4ème et 38 en 3ème. L’année scolaire 2015-16, nous bénéficions de 16 heures d’allemand sur la totalité du collège (4 x 3 h en 6ème, 5ème, 4ème et 3ème + 2 x 2 h allemand européen en 4ème et 3ème). Avec la réforme du collège, tout en gardant notre classe bilangue, le quota horaire s’est réduit cette année à 9,5 h sur la totalité du collège (2 h en 6ème + 3 x 2,5 h en 5ème, 4ème et 3ème) – donc une baisse de 6,5 h d’une année à l’autre. De plus, il ne faut pas créer des groupes « élite ». Ainsi, par exemple les 38 élèves de 3ème sont dispersés sur 3 classes, ce qui rend quasiment impossible des projets classe tel que des voyages scolaires ou autres projets divers ou bien tout simplement la participation aux EPI.
    Notre établissement n’est pas un cas isolé et démontre la dégradation de l’enseignement de l’allemand avec la réforme des collèges.

  13. Brabant

    C’est logique, les effectifs augmentent en 5ème LV2…puisque l’allemand est proposé en 5ème LV2 depuis cette année ! Il faudrait nous donner un tableau détaillé de l’évolution des effectifs : un tableau pour l’évolution des germanistes en classe de 6ème, un autre pour ceux de 5ème et un pour ceux de 4ème. C’est vraiment une manipulation des chiffres et un mépris de l’enquête faite par l’ADEAF.

  14. Cettour

    Madame,

    Même avec une 6ème bi-langue de continuité dans mon collège, les effectifs ont baissé et baisseront encore car la majorité va attendre la 5ème pour faire de l’Espagnol. J’ai pendant plus de 10 ans fais du bénévolat pour garder des effectifs d’allemand stables ( 15 %) dans mon collège. Lisez avec attention les commentaires donnés plus haut : La vérité est là.
    Je suis indigné par votre attitude : Ne pas dire toute la vérité est aussi un mensonge !

  15. allemand collège

    Madame, il est facile de compter une hausse des 5°LV2 puisque la bilangue n’existe plus qu’en 6° et ensuite les germanistes deviennent hélas en général des allemand LV2 – ceci est confirmé par le terrain. Donc, on comptabilise des élèves en 6° en bilangue pour les compter à nouveau en 5° en LV2…
    Nous attendons avec impatience les chiffres détaillés de la DEPP pour savoir de quoi on parle exactement. A ce jour, aucune donnée pour la rentrée 2016 n’est publique.
    Pour finir, n’oublions pas de parler de toutes les heures en moins. Donc même avec un effectif ne serait-ce que stable, les heures d’allemand sont en général en baisse dans un établissement alors que les heures d’espagnol sont en hausse. – 5 h 1/2 d’allemand dans mon collège et + 9h d’espagnol … A qui profite la réforme?

  16. Boitet

    Je n’ ai pas à me plaindre d’ une baisse d’ effectif en collège mais au contraire d’ une hausse !!
    Au lieu d’ avoir un groupe de débutants et un groupe de bilangues en 5°, 4° et 3°, je me retrouve avec des groupes de débutants / bilangues à 28 élèves. Qui fait mieux ?
    Voici la nouvelle façon de bien apprendre les langues au collège !!!
    Vive la Réforme………

  17. Freia

    On sait que les politiques mentent mais à ce point c’est du grand art. Bien sûr, vous avez la complicité des médias. Mais comment peut-on avoir le culot de manipuler les chiffres â ce point! C’est honteux de votre part. Je n’intervenais plus sur ce forum, fatiguée de votre communication mensongère mais là trop c’est trop. Vous suscitez chez les professeurs non seulement de la révolte mais du dégoût.

  18. René Métrich

    Tous les politiques en prennent parfois à leur aise avec la vérité, surtout lorsqu’ils sont au gouvernement. Mais la systématicité et le culot avec lequel Mme NVB ment a de quoi laisser pantois. Je ne vais pas en refaire la démonstration, elle a été faite dans les commentaires précédents. Je n’écris que pour exprimer mon dégoût. Mais je m’en souviendrais en mai prochain!

  19. Elisabeth. Bordeaux

    Madame la Ministre,
    quels mensonges, quelle propagande éhontée!
    Vous osez dire que l’enseignement de l’allemand a progressé? Comme vous êtes loin de la réalité du terrain, dans votre beau ministère!
    Dans l’académie de Bordeaux, les postes se réduisent comme peau de chagrin, s’ils ne sont pas déjà fermés, ce qui va être très probablement le cas du mien à la fin de cette année scolaire! Quel mépris pour les enseignants d’allemand!
    Personnellement, mon vote ne vous a pas été destiné, je ne me sens pas trompée comme beaucoup de mes collègues. Pendant des années, nous avons fait énormément pour l’enseignement de cette langue que nous enseignons parce que nous l’aimons (échanges, voyages, « promotion ») et maintenant? Tout est réduit à néant grâce à vos soins.
    Arrêtez vos mensonges et partez. Si vous voulez faire « plaisir » à une grande partie des enseignants (et pas seulement d’allemand), c’est la seule chose qui vous reste à faire!!!!

Commentaires fermés.