Le Ministre et les sauvageons

Éditos Publié le 7 juin 2010

Sale temps pour les mouches, sale temps pour le ministre de l’Intérieur ! Condamné pour injure raciale, ça fait quand même désordre pour un ministre de la République. Alors bien sûr, il fait appel et il sera bien temps de demander sa démission une fois la condamnation définitive si d’aventure la première instance est confirmée… mais quand même, ça fait tâche au moment même où le gouvernement, par les voix mêlées de ses ministres de l’Education, de l’Intérieur et de la Justice, nous rabat les oreilles avec la délinquance des jeunes au point de remettre sur le tapis la réforme de l’Ordonnance de 1945.

Une réforme idéologique qui revient régulièrement, comme une obsession, dans le discours sécuritaire de la droite et n’en finit plus d’attaquer le primat de l’éducatif sur le répressif et l’autonomie du droit pénal des mineurs. Educatif = laxisme, c’est bon pour la gauche qui a la faiblesse d’y croire encore et qui, oui, se désole des propositions de Chatel consistant à augmenter le nombre d’enfants par classe quand on sait qu’un ciblage de moyens supplémentaires améliore la réussite scolaire, qui s’agace aussi de l’abandon de la petite enfance et des reculs sur la scolarisation précoce alors que la différentiation sociale commence avant l’entrée en CP. Le gouvernement ne prépare pas l’avenir, il le démantèle avant de le construire…

Pour la droite, qui veut supprimer le juge des enfants et abaisser l’âge de la responsabilité pénale, l’affaire est entendue : l’enfant est un adulte comme les autres !

Alors pourquoi d’ailleurs conserver un défenseur des enfants ? C’est la question posée ce week end par le Président de la République qui y a apporté sa propre réponse, reprenant en main les sénateurs UMP qui avaient eu l’outrecuidance d’une opinion autonome et dissidente : le défenseur des enfants sera supprimé et ses missions confiées au futur Défenseur des droits. Une autorité administrative indépendante plutôt que quatre (le Médiateur de la République, le Défenseur des enfants, la Commission nationale de déontologie de la sécurité  et la HALDE vont disparaître), pas vraiment ce qu’on pourrait appeler un progrès ! Mais c’est tellement plus confortable pour le pouvoir que de supporter une instance qui s’est attachée depuis sa création à défendre les droits des enfants en prison, ou ceux des enfants étrangers enfermés en centre de rétention ou encore victimes de violences…

Après avoir engagé une réflexion sur la remise en question de l’irresponsabilité pénale des malades mentaux, la Chancellerie réfléchirait maintenant à la suppression des jurés populaires On n’arrête pas le progrès !

Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,

8 commentaires sur Le Ministre et les sauvageons

  1. Monsieur Bouton

    « nous rabat les oreilles avec la délinquance des jeunes  »

    L’expression est « rebattre les oreilles », mais le ministre en question a bien été obligé d’en rabattre.

  2. Mellisa Klug

    A mon sens, l’objectif est de déboussoler les citoyens. Si nous n’avons plus les clés de lecture en mains on ne pourra plus poser les bonnes questions et ont subira encore plus la politique déstructurante de nos gouvernants. Et, ils y arrivent en usant et abusant des symboles de la République. « Diviser pour mieux régner », l’adage n’aura jamais été autant vérifié que cette décennie passée.La problématique sous-jacente est quelle ligne politique devrons-nous suivre (pour les 10 prochaines années) si l’on veut revitaliser et redonner un sens à notre société (dite moderne)?L’avenir va être fun!!
    +1

  3. hihihi

    @ jeanlecrourt
    « Cette histoire d’hortefeux, n’est que l’arbre qui cache la forêt… »
    Vous voulez dire: « l’arabe qui cache la forêt »?

  4. hafrit

    wawwwwwww , une tuerie comme dise les djeuns

    poutine viens en France insulter les politiques français sur les droits de l’homme et la liberté un peu comme a durban

    http://www.dailymotion.com/video/xdm6ut_vladimir-poutine-face-a-david-pujad_news

    il réponds même a zemmour et hortefeux , zemmour dit que les prison sont pleins d’arabes et de noirs et hortefeux qu’en y a un ca va ….
    il parle même de colonisation de l’Europe sur l’Afrique (sarkozy-gueant l’homme africain pas rentrée……

    jamais de ma vie j’aurais cru entendre cela , aucun politique n’a dit quelque chose .
    c’est vraiment le dépôt de bilan , la France pays des droits de l’homme et de la liberté viens de recevoir une gifle sur son territoire .sacre merdier pour les diplomates français .

  5. hafrit

    faut pas prendre les auvergnats pour des caves si hortefire qui a un passeport africain , a vous de trouver le pays .

    1) si vraiment le ps est contre le racisme pourquoi il n’a rien dit sur sarkozy « mouton dans la baignoire  »

    2)julien dray ancien boss de sos racisme qui soutiens hortife .

    comme disait blondin dans « le blond la brute et le truand  »

    les yankee a gauche et les confédérés a droite et nous au milieu , ils nous restent que le désert .

    nous ne sommes plus dupes et nous ne tomberons pas dans ce piège pour enfant .

    je réponds a Nadia Aouassi ici :
    Que de compassion et de circonstances atténuantes pour ce puissant ministre, Mr Hortefeux.
    Il se voulait humoristique, en insultant des milliers de citoyens d’origine maghrébine.
    Et on croie que l’on va rassurer le peuple en condamnant à 750 euros un ministre qui a outragé des citoyens de la République.

    Je me pose souvent la question que cherche ce gouvernement ,ces médias qui passent leur temps à mettre de l’huile sur le feu ???

    Je me demande si on ne cherche pas l’affrontement, ne sachant comment se débarrasser des indésirables?
    Il fait pas bon être maghrébin ,arabe ,musulman ,noir …. dans le pays des droits de l’homme !!

  6. Benayad Saif

    A mon sens, l’objectif est de déboussoler les citoyens. Si nous n’avons plus les clés de lecture en mains on ne pourra plus poser les bonnes questions et ont subira encore plus la politique déstructurante de nos gouvernants. Et, ils y arrivent en usant et abusant des symboles de la République. « Diviser pour mieux régner », l’adage n’aura jamais été autant vérifié que cette décennie passée.
    La problématique sous-jacente est quelle ligne politique devrons-nous suivre (pour les 10 prochaines années) si l’on veut revitaliser et redonner un sens à notre société (dite moderne)?
    L’avenir va être fun!!

  7. jeanlecrourt

    Cette histoire d’hortefeux, n’est que l’arbre qui cache la forêt, ce gouvernement a entretenu un climat délétère sur fond de chasse aux voix d’extrême droite. Je ne sais pas ce qui est le plus grave, cette blague raciste ou la stigmatisation insidieuse mais permanente des immigrés et des Français de l’immigration ? tout cela est assez honteux !

Commentaires fermés.