Retour sur ma soirée de voeux à Montchat

Lyon Publié le 9 février 2011

Mercredi 26 janvier dernier, j’organisai à Montchat, au siège de la Fédération Compagnonnique des Métiers du Bâtiment, une soirée  de vœux pour la nouvelle année. Vous avez été nombreux à venir en toute simplicité, et je vous en remercie: ce fut un moment très chaleureux, et très amical, entre habitants, responsables associatifs, commerçants…

Cette année, j’ai voulu donner un visage un peu original à cette soirée en donnant la parole aux habitants de Montchat et notamment à ceux qui ont marqué l’année écoulée pour qu’ils expriment leurs souhaits pour l’avenir du quartier. En somme, un abécédaire, un dictionnaire vivant de Montchat.

Je me suis dit que ce serait bien que les Montchatois eux-mêmes, finalement, expriment leurs voeux à partir de quelques mots clés que je leur avais demandé de choisir au préalable, en complicité avec quelques-uns d’entre eux.

Je vous donne à lire quelques extraits du discours que j’ai prononcé pour toutes celles et tous ceux qui n’ont pas pu venir, car c’est aussi pour moi, une occasion privilégiée de rendre compte de l’action accomplie.

J’en profite une nouvelle fois pour remercier tous les bénévoles qui m’ont aidée à organiser cette soirée.

Voici donc quelques uns des visages qui ont animé ce beau moment (photos d’illustration © DC).

Alain Barelle pour "Signé Montchat"

Alain Barelle pour "Signé Montchat"

Oukte, dit Loulou, pâtissier à Montchat

Oukte, dit Loulou, pâtissier à Montchat

Laurent et Bénédicte Bailly, créateurs à succès de l’entreprise de design Apply Image

Laurent et Bénédicte Bailly, créateurs à succès de l’entreprise de design Apply Image

Lilian, Jeune sapeur pompier

Lilian, Jeune sapeur pompier

« Vous vous souvenez qu’en 2009, j’avais choisi de vous donner rendez-vous au club house de l’AS Montchat, le saint des saints des sportifs de tous âges à Montchat, l’année dernière en 2010 au théâtre des Asphodèles, un haut-lieu de la culture et du dialogue interculturel avec la francophonie : j’ai voulu que nous nous retrouvions cette année, ici, au siège de la Fédération Compagnonnique des Métiers du Bâtiment, qui incarne plus qu’aucun endroit de Montchat la continuité entre le passé et l’avenir, dans un domaine qui nous est cher à tous : le goût, l’amour et le respect du travail bien fait ; le développement de la formation professionnelle ; la transmission de générations en générations d’un patrimoine inestimable avec l’ensemble des savoir-faire traditionnels des métiers des bâtiments qui retrouve aujourd’hui, avec le développement durable, un second souffle et une nouvelle jeunesse.

Un site qui, j’y reviendrai, incarne aussi la dynamique de développement urbain de Montchat avec sa prochaine installation sur le campus Rochaix-Feuillat.

Je remercie chaleureusement l’ensemble des équipes qui nous accueillent ce soir : Jean-Claude Dubois, le Président de la Fédération, Patrice Bernard, son directeur, Fabien Martin, responsable du Foyer et Cédric Gotthart, chargé de mission avec les partenaires, avec qui nous travaillons d’ailleurs à un bel événement cet été à Lyon avec les Compagnons de France.

Avec eux, je veux donc vous souhaiter à toutes et à tous une très belle année à venir, pleine de bonheur, de santé, de projets, de rêves, d’aventures, d’amour, de douceur mais aussi d’énergie pour surmonter les difficultés de la vie qui, malheureusement, sont toujours trop nombreuses pour beaucoup de trop d’entre nous.

[…]

On peut tourner les choses dans tous les sens, que ce soit dans nos vies personnelles, nos vies professionnelles, militantes ou associatives : ce sont toujours les femmes et les hommes qui nous entourent qui sont nos vraies richesses.

C’est pourquoi, j’ai souhaité vous faire partager l’expérience de quelques personnes qui ont marqué la vie de Montchat ces derniers mois, et qui d’une certaine façon, chacun à leur manière, en incarne l’état d’esprit.

J’ai demandé à quelques-uns d’entre eux, mais j’invite chacun à y participer ce soir, de choisir un ou deux mots qui caractérisent Montchat pour eux, et de nous expliquer pourquoi.

Nous composerons ainsi une sorte d’abécédaire et ou  de dictionnaire vivant de Montchat et des valeurs que nous voulons voir y prospérer.

Pour ce qui concerne les projets qui avancent, et qui changent petit à petit le territoire, je vous renvoie au courrier que j’adresse ces jours-ci à tous les Montchatois, dans lequel je rends compte de mon action, avec toute l’équipe des élus du 3e arrondissement, de la Mairie, mais aussi du Département.

Je reviens notamment sur un certain nombre de sujets et de dossiers chers au cœur des Montchatois, et vous savez tous à quel point le quartier est aujourd’hui en mutation, avec des projets qui avancent et se concrétisent dans tous les domaines.

–  La transformation du site RVI, d’abord, qui est aujourd’hui engagée avec un très beau projet dans lequel on trouvera une bibliothèque, des logements, un parc, un gymnase, un campus de formation professionnelle, des pistes cyclables pour faire du vélo ou du roller… autant dire un nouveau quartier à part entière au cœur de Montchat. C’est la fin d’un certain nombre  de difficultés de relations avec le voisinage, mais aussi le début d’une nouvelle aventure pour la création artistique avec le nouveau site de la rue Lamartine piloté par Georges Képénékian, qui est aujourd’hui mis à la disposition des artistes qui l’ont souhaité, sur la base d’une convention garantissant les intérêts des artistes comme des riverains.

– Nous avons d’ailleurs tenu une réunion publique lundi soir sur le sujet: avec la réhabilitation du site industriel Merck de l’avenue Lacassagne, c’est le Montchat de demain que nous sommes en train de dessiner.

– C’est aussi la transformation complète du foyer Montchat qui devient réalité avec le choix du projet architectural qui abritera, à la rentrée 2013, sur plus de 2000 m² la MJC, une Maison de Quartier pour les associations ainsi qu’une vaste salle municipale pour accueillir fêtes, cérémonies et spectacles.

– A côté de ces grands projets très urbains, nous soignons nos espaces verts avec les parcs Chambovet, Chaussagne et Bazin dont la seconde tranche de travaux s’achève en ce moment, sans oublier le tout nouveau square de l’église et son lieu de mémoire que nous avons inauguré le 11 novembre dernier lors des cérémonies de commémoration de l’Armistice.

– Dans le même temps, nous investissons comme jamais dans des travaux de rénovation pour améliorer les conditions d’accueil des plus jeunes: les deux crèches des « Montchatons » ainsi que la halte-garderie (je salue la directrice Madame Nicaud qui est parmi nous), les groupes scolaires Anatole France, ou de l’école primaire Condorcet, ou encore l’école Louise dont la cour, la salle des maîtres, la bibliothèque et les toilettes ont été entièrement rénovées: enfin, diront certains, mais l’essentiel reste de l’avoir fait !  Nous sommes très heureux, aussi, de la reprise des activités, en mars dernier, de Maison Potiron et Maison Citrouille, les deux relais d’assistantes maternelles de la rue Professeur Florence.

– Je n’oublie pas, last but not least, le collège Molière, avec l’ouverture d’une très belle cantine depuis cette rentrée qui facilite la vie aux collégiens comme à leurs parents. Cela faisait plus de vingt ans que nous l’attendions, j’en avais fait une de mes priorités au Conseil Général, c’est fait !

–  Mais Montchat, c’est aussi, et peut-être surtout, un tissu d’associations et d’acteurs de proximité qui agissent au quotidien pour la qualité de vie, le vivre ensemble et l’épanouissement de chacun dans le sport, la culture, les loisirs. C’est pour les soutenir au plus près de leur besoins que j’ai décidé de consacrer depuis deux ans ma dotation cantonale au financement, au cas par cas, des actions de solidarité menées par les associations du quartier : L’outil en Main, le Club de l’Amitié, le Comité d’Intérêt Local, la Bibliothèque pour Tous, les associations de commerçants, les amicales d’anciens combattants, le Patronage scolaire et laïque ou encore le Secours catholique en font partie, parmi beaucoup d’autres.

– Montchat, je le dis souvent, doit rester un quartier familial et attachant. Mais c’est aussi un quartier de plus en plus animé avec la renaissance des Fêtes de Montchat sous l’égide de Jérémie Loir et de sa jeune équipe de bénévoles, le festival « Montchat philosophe ! » dont les organisateurs (Virginie Martinez et Jordan Clavel) sont parmi nous, les projections de cinéma en plein air sur la place du Château cet été (l’équipe de doc en courts est là aussi), la fête des feuilles à l’automne, ou encore les jeux en bois installés pour les enfants par la MJC dans les parcs… J’en profite pour saluer la nouvelle directrice Myriam Erhardt est ici également.

– Un foisonnement qui est vrai aussi pour la vie commerçante qui n’a jamais été aussi dynamique, que vous retrouverez en détail sur le site participatif d’informations: wiki-montchat.fr

Voilà, je vous propose maintenant d’écouter tour à tour quelques-unes des nombreuses personnalités qui ont, d’une manière ou d’une autre, marqué la vie de Montchat au cours de l’année écoulée, sans aucune exclusive bien sûr, tant ils sont nombreux à l’avoir fait.

J’ai demandé à chacune d’entre elles de réfléchir à un mot ou deux qui caractérisent le mieux le quartier, et composer ainsi au fur et à mesure, une sorte d’abécédaire ou de dictionnaire vivant de Montchat, année après année, avec des points forcément très différents sur la vie au quotidien, et ce qui fait le charme et l’identité de leur quartier.

Je vais peut-être leur demander de me rejoindre : Mme Françoise Leblanc, Institutrice et directrice de la Maternelle Viala ; Mme Oury et M. Cretin, instituteurs à l’école Anatole France ; Oukte, dit Loulou, pâtissier à Montchat, ; Maurice Tapiero, éducateur à l’AS Montchat ; M. Costa, accordeur de piano ; M. Pierre Faure de l’association l’outil en main ; Mme Michelle Paillard Carre, présidente de l’académie des peintres de Montchat ; Marc Jarillot, artisan cuisinier et Lilian Amafou, Jeune sapeur pompier. Il a aussi Virginie Martinez et Jordan Clavel, la jeune équipe de « Montchat philosophe ! » ; Myriam Erhardt, toute nouvelle directrice de la MJC Montchat ; Alain Barelle, qui a créé cette année le magazine gratuit que tout le monde connaît maintenant « signé Montchat » ; Arnold Serviole et Madame Gouttard, directeur et présidente de l’association form’ action installée rue Girié ;  Corinne Goubier-Vial qui a pris le relais de Ginette Bourgin à la Présidence de la GRS Montchat ; Emmanuelle Barbier, que beaucoup connaissent et qui, après animé les conversation sur cours, vient d’ouvrir sa très belle librairie sur le cours du Docteur Long ; ou encore Laurent et Bénédicte Bailly les créateurs à succès de l’entreprise de design Apply Image ; ou encore Audrey Chapeland, du PSLM qui enchaîne les succès sportifs… Je pourrais continuer longtemps ainsi…

Ils sont instituteurs, institutrices, commerçants, éducateurs ou artistes, ils s’inscrivent tous dans le paysage de Montchat.

[…]

Quelques photos de la soirée (Crédits Dominik Martin):

DSC01554

DSC01560

DSC01571

DSC01595

DSC01602

Tags : , , , , , , , , , , , , ,

6 commentaires sur Retour sur ma soirée de voeux à Montchat

  1. Le coucou...!

    […] De plus,pour les puristes de la langue française,on ne s’excuse pas,on ne se pardonne pas mais on demande des excuses ou on se fait pardonner: »Veuillez m’excuser,pardonnez-moi »…!
    Merci,@+…!

  2. Gérard Eloi

    @ Au dessus…

    Ton documentaire est fort intéressant !

    Je n’ai pas eu l’impression d’un survol des débats, mais je suis d’accord avec ton diagnostic de  » soporifique ».

    Il faisait même pitié, le pauvre NS : je l’ai vu présenter des excuses…Comme il a changé !!!
    Mais il ne devait pas savoir que Jean Yanne avait dit :
     » Les excuses sont le judo des pauvres »…

  3. Au dessud du nid du coucou...!

    Chère Najat,vous méritez mieux,il faut élever le débat,merci,et dîtes à Loulou d’aller doucement sur les pâtisseries,pas très bon pour la ligne,@+…!

Commentaires fermés.