Inscription de la loi de 1905 dans la constitution: réponse aux interrogations de N. Sarkozy.

En campagne Publié le 26 janvier 2012

A lire sur le site de François Hollande, ou ici-même.

http://francoishollande.fr/communiques/inscription-de-la-loi-de-1905-dans-la-constitution-reponse-aux-interrogations-de-n-sarkozy/

Le Président de la République, dans ses vœux aux autorités religieuses, s’est ému  de la proposition de Francois Hollande d’inscrire  la loi de 1905 dans la Constitution elle-même.

 « Pourquoi revenir sur un consensus politique vieux de près d’un siècle? » demande-t-il avec fausse candeur ? Mais parce que ce beau consensus a été violenté comme jamais au cours de ces cinq dernières années, par lui, son gouvernement et son parti, dans une succession de manipulations cyniques et de courses effrénées avec l’extrême droite comme la Republique en avait rarement connues! 

C’est bien Nicolas Sarkozy lui-même qui est  à l’origine des nombreuses dérives d’interprétation et d’application de la laïcité qui suscitent aujourd’hui l’inquiétude des Français.

La loi de 1905 qui pose la neutralité de l’Etat, et garantit la liberté de conscience et le libre exercice des cultes  pour chacun est un texte qui libère et qui protège. Une laïcité de pacification  et pas cette laïcité a géométrie variable, soumise aux humeurs et interprétations  du prince, un jour « positive » lorsqu’il s’agit de  préférer le curé a l’instituteur pour la transmission des valeurs, et le lendemain laïcité d’exclusion lorsqu’il s’agit de conclure a l’impossible compatibilité de l’islam avec la République.

L’Etat a failli, et il faut éviter à l’avenir toute tentation de revenir sur la lettre et l’esprit de 1905. La graver dans le marbre de la constitution donc, mais aussi la faire vivre au quotidien.  Par l’éducation, encore et toujours. L’éducation et pas l’exclusion, la stigmatisation  et la répression qui nourrissent  les peurs des uns, le repli identitaire des autres, et à terme menacent la République laïque et sociale que nous connaissons, que nous aimons et que nous défendons. »

Par Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole de François Hollande.

Tags :

5 commentaires sur Inscription de la loi de 1905 dans la constitution: réponse aux interrogations de N. Sarkozy.

  1. Jean-Claude BRIZION

    Inscrire la loi de 1905 dans la constitution si François Hollande est élu à la fonction suprême imposera de ce fait le respect obligatoire du caractère de cette loi la laïcité.

  2. hafrit

    La problématique est pourtant relativement simple : la loi de 1905 de séparation des églises et de l’Etat n’avait pas (sauf dérives radicales observées) pour but d’interdire l’église catholique, mais de la cantonner au domaine spirituel, le domaine temporel restant du ressort exclusif de la République. Que faire si une religion revendiquant égalité de traitement vous indique parallèlement qu’elle constitue un tout religieux et politico-social indissociable? Cas absolument pas prévu en 1905, ou plutôt réglé alors par la force (on oublie un peu vite que cela ne s’est pas du tout alors fait dans le consensus.

    ce n’est pas de la folie même Peillon confirme mes dires .

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=bffMmYPproQ

  3. RAMAIN CHARLES

    OUI a l’heure ou il y a de plus en plus de dérives par rapport a cette loi et ou les intégrismes religieux de toutes les religions se déchainent il est important que cette loi de 1905 soit non seulement respectée mais quelle soit incontournable il
    y a trop d’aménagements qui me choque en tant que laïque et athé effectivement pourquoi ne pas l’inscrire dans la constitution……

  4. rbella24

    Le lien ne passe pas sur facebook, car supposé contenir un élément considéré comme spam.

Commentaires fermés.