Saint-Ouen : une crèche lutte contre le sexisme

Droits des femmes Publié le 7 septembre 2012

parisdepecheLa crèche Bourdarias situé à Saint-Ouen est le premier établissement à avoir mis en place une politique de lutte contre le sexisme.
Mis en place en 2009 à la crèche Bourdarias à Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis, la lutte contre le sexisme semble remporter un franc succès. « Notre objectif est de donner des acquis fondamentaux pour bien grandir » explique la directrice de la crèche, Haude Constantin-Bienaimé. « Or, on s’aperçoit que, très jeunes, filles et garçons n’ont pas la même confiance en eux » souligne t-elle.

La ministre des droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, et la ministre déléguée à la famille, Dominique Bertinotti, qui souhaitent mettre en avant cette se sont rendus dans l’établissement vendredi dernier. « On n’arrivera pas à l’égalité si on ne s’attaque pas à la construction des stéréotypes dès le plus jeune âge », affirme Najat Vallaud-Belkacem. « L’enfant se construisant par imitation, l’influence des adultes est considérable. Nous éduquons nos enfants en fonction de nos représentations et de ce que la société attend de chaque sexe. Les petites filles doivent être sages et souriantes, les petits garçons courageux » déclare  la directrice de la crèche.

Une »pédagogie égalitaire active » a été instaurée au sein de l’établissement et consiste à proposer aussi bien des activités dites de filles aux garçons et vice-versa. « Nous essayons d’avoir des jouets les plus neutres possibles, sans bannir les poupées et les garages » explique David Helbecque, éducateur de jeunes enfants. « Simplement, on montre aux petites filles qu’elles peuvent jouer aux petites voitures, faire du bruit, crier, grimper. Les garçons qui ont envie de jouer à la poupée vont être encouragés aussi ». Cette initiative rencontre une belle réussite puisque la crèche reçoit de nombreuses demandes d’inscriptions.