Reportage : Congé parental, partager pour favoriser l’emploi des femmes.


Ce mercredi 12 juin 2013, France 2 a diffusé un reportage consacré à la réforme du congé parental. En effet aujourd’hui, 96,5% des bénéficiaires actuels du congé parental sont des femmes. L’objectif de la réforme du congé parental est d’accroitre le niveau d’emploi des femmes et d’assurer une meilleure répartition des responsabilités parentales.

La réforme proposée conduit à identifier, au sein des droits actuels,  une période de partage de 6 mois du congé parental  pour le couple. Pour la naissance d’un premier enfant, le conjoint pourra lui aussi bénéficier d’un congé de 6 mois. Le couple bénéficiant d’un congé d’un an au total. Avec cette réforme, les parents de 2 enfants continueront de bénéficier de 3 ans de congés à condition que le deuxième parent en utilise au moins 6 mois.

Les familles monoparentales ne seront quant à elle pas concernées par cette réforme.

Droits des femmes Publié le 12 juin 2013

Tags : , , , , ,

44 commentaires sur Reportage : Congé parental, partager pour favoriser l’emploi des femmes.

  1. anne-véronique

    Bonjour,

    Je ne suis pas d’accord laisser le choix mais le soucis pour moi par exemple mon conjoint ne prendra pas les 6 mois du coup c’est qu il va falloir trouver une solution de garde si mon enfant ne serra pas propre!!! Les nounous accepteront pas pour 6 mois!!! et grâce à cela l’état va faire des économies voilà tout!!!

  2. laetitia B

    « L’obligation est parfois une option nécessaire pour bousculer les choses et changer les mentalités! »

    et bien dans ce cas ne reste plus aussi qu’à « obliger » les hommes à se tourner vers des métiers jusque là très féminisés…

    les papas peuvent prendre un congé parental… mais comme ça en se fait pas assez on veut obliger… sans chercher à comprendre pourquoi ce choix est fait… les arguments des parents lambda ne valent rien… de toutes façons la réalité c’est la volonté d’économiser.. c’est sûr égalité et parité ça sonne mieux… que le gouvernement vienne légiférer et aborder le sujet de la répartition des tâches domestiques!! ?? bientôt on viendra nous dire de quel côté du lit dormir et si on se met dessous ou dessus lors de nos ébats….

  3. laetitia B

    isabelle, vous parlez de la difference de salaire homme femme dûe au « risque » que représente l’embauche d’une femme.. oui.. comment pouvoir pretendre que 6mois de CP en moins vont changer la donne? le « risque » grossesse et maternité sera tjs du côté des femmes non? il n’est meme pas là, question du CP… ensuite ces differences de salaires sont surtout présentes ds certains milieux… et il y a des métiers exercés de toutes façons par une grande majorité de femmes ( tiens par exemple en creche.. tiens chez les asmat, infirmieres…)bref ça ne résout absolument rien… si on suit votre raisonnement et les arguments du gouvernement il faudrait aussi se repartir la grossesse et le congé mater…

  4. Isabelle

    La plupart des commentaires que j’ai lus font ressortir les difficultés financières si les deux parents devaient partager un congé parental. Souvent Monsieur gagne plus que Madame, donc c’est Madame qui prend un congé. Or le raisonnement est inverse : c’est parce que les femmes sont un « risque » pour l’entreprise (maternité, congé parental, responsabilités familiales et domestiques) qu’elles sont moins payées et qu’on leur propose moins de responsabilités.
    Si le congé parental pouvait être partagé entre le père et la mère, les femmes seraient moins considérées comme un « risque » et donc pourrait accéder à des postes à responsabilités et mieux rémunérés.
    L’obligation est parfois une option nécessaire pour bousculer les choses et changer les mentalités!

  5. sev

    Vous allez faire chuter le taux de natalité. c’est ça que vous voulez? mis vous n’avez rien compris!!

  6. aurélie

    Et la liberté de choix alors ?!?

    Et puisque c’est pour un souci d’égalité homme femme, que se passe-t-il si le père veut prendre les trois ans de congé ?

    Et puis soyons un peu réaliste : prenons mon cas, j’ai pu prendre un congé parental pour ma troisième car mon mari gagne 1600 € par mois (déjà pas facile à gérer) et mon mari n’aurait pas pu le prendre car avec mon temps partiel à 600 € par mois cela ferait très très juste (oui, mission impossible même…). Le choix n’est pas toujours possible et donc comment fait-on les 6 derniers mois ? Quel mode de garde trouver ? En campagne, il n’y a que les assistantes maternelles et pour 6 mois, ce n’est pas forcément le plus facile pour elles !

    Bref, que les papas s’occupent de leurs enfants, c’est formidable mais pas de loi pour imposer !!! Plutôt faire pression sur les employeurs qui sont très difficiles à convaincre… Nous avons eu le cas pour ma deuxième (le papa a pris la dernière année !)

  7. Lucie

    Mon commentaire passera certainement inaperçu mais …
    Plusieurs choses me dérangent avec cette réforme.

    Personnellement, si je prend une nounou pour les 2, je dépenserais plus en garde que mon salaire ; je ne peux pas aller en crèche car aucunes n’ouvrent à 6h/6h30 (sauf pour le personnel du milieu hospitalier)

    Dans notre cas, nous sommes logés par l’Etat, alors oui c’est pratique, mais c’est surtout par nécessité de service, si monsieur prend sa « part » de congé parental, ce qui en soit ne le dérangerais pas le moins du monde, nous n’aurions plus de logement …
    Peut être à la rigueur prévoir également un petit alinéa pour les militaires …

  8. cerise bleue

    NON NON NON ! laissez nous le choix ! c’est encore NOUS les mamans qui allons etre pénalisées !!! Mon mari ne souhaite pas prendre ces 6 mois ! il perdra plus que moi par rapport à sa paye !

  9. Flore de H-B

    OK pour rendre POSSIBLE l’implication du père, PAS OBLIGATOIRE ! Le vrai progrès serait d’avoir LE CHOIX. Décidément la dictature de la gauche n’en finit pas de s’étendre à toutes les sphère de la vie de famille…

  10. doineau

    demander aux pères de s’impliquer plus auprès des enfants, c’est une bonne idée mais à quoi bon si c’est pour leur demander de ne plus le faire ou de le faire beaucoup moins (deux weekends par mois) une fois que le couple est séparé ? parité et modernité pendant l’union mais plus après, y a pas comme un problème ?

  11. Cécile

    J’ai beau retourner le problème dans tous les sens, dans mon cas, soit je ne fais pas d’enfant, soit je pointe au chômage.

    J’ai 3 enfants dont des jumeaux. J’entame ma dernière année de CP et je vis à la campagne (en milieu rural). J’ai demandé à la crèche s’il y avait deux places pour mes petits qui vont avoir 2 ans cet été ; réponse « ah !? Des jumeaux ?? Déjà que pour un c’est compliqué… ». OK. Inutile de remplir mes dossiers.
    Direction l’école pour savoir si les tout petits étaient admis. Et bien non, on garde les places restantes au cas où il y ait un emménagement en cours d’année.

    En conséquence, mon mari (intérimaire, donc avec moins d’un an d’expérience) ne peut pas prendre le CP. De mon côté, je ne peux pas faire garder les enfants, j’ai testé. Côté nourrice, existe t’il une seule nourrice qui prendre DEUX enfants pendant 6 mois ?? Non.

    Donc ? Une solution à ma situation ? Oui, le chômage. Cette réforme va faire exploser le chômage au nom d’une soit-disant égalité qui n’est pas du tout justifiée ici.

    Alors moi qui reprendrai un boulot en sortant de mon CP, et bien avec votre réforme, j’aurais pointé au chômage.

    Laissez nous nos choix et ne vous planquez pas derrière l’égalité homme-femme quand vous ne faites que chercher des économies sur le dos des familles !

  12. emma

    Ah oui? des assistantes maternelles sur tout le territoire, je rigole d’avance! aucune n’accepteront un contrat de 6 mois, 6 mois que papa n’a pas pu prendre en congé parental….. Alors on fait comment?

  13. Benoît

    Bonsoir,
    J’avoue faire le service minimum ce soir. Je souhaite simplement apporter une très modeste contribution au débat : je trouve que les pères ne s’impliquent pas suffisamment dans l’éducation de leurs enfants (prof. des écoles, je le vois bien!). A mon sens, tout ce qui peut les y pousser est une bonne chose.
    Père de trois enfants, j’ai cumulé trois ans de congé parental et cela m’a rendu très heureux. Mais cela a aussi fait de moi une véritable légende dans le Pas de Calais, où j’étais… le seul ou très peu s’en faut!
    C’est cela qui est regrettable. Faire une loi est très compliqué, je pense simplement qu’il faut la soutenir dès l’instant où globalement elle va dans le bon sens.
    Amicalement,
    BL

  14. Alexandra

    Bonjour,

    Tout comme Christelle , j’ai envoyé un commentaire tout à fait correct hier et qui n’a pas été publié. Pourquoi ? La vérité est trop dérangeante ?

  15. Laurianne M.

    @ Céline

    Justement sur le 27% des écarts de salaires plus de 2/3 de l’écart est lié au déroulement de carrière, au temps partiel subi, etc…
    Quant à l’autre partie de l’écart, justement, Najat Vallaud-Belkacem est bien la première à faire appliquer la loi. Depuis le décret de Janvier, les toutes premières sanctions sont tombées et plus de 1600 plans d’actions d’entreprises ont été déposés là où il ne se passait rien :

    http://femmes.gouv.fr/egalite-salariale-1600-plans-daction-deposes/

    Et pour ce qui est des zones rurales, la réforme de la politique familiale prévoit justement que sur les 275 000 places, 100.000 soient crées via « un soutien financier accru au développement de « relais assistant(e)s maternel(le)s » pour assurer une présence de proximité sur tout le territoire. »

  16. Céline F

    Très beau projet sur le papier mais qui ne tient pas compte des choses essentielles comme: si on parle de parité, pourquoi ne pas commencer pour appliquer la loi qui dit qu’à travail égal, la femme doit être payée comme l’homme? Ou encore, pourquoi ne pas prévoir une exception pour les papas qui travaillent à l’étranger (et les frontaliers sont nombreux en France!) et qui ne peuvent prendre leurs 6 mois sous peine de perdre leur emploi? Les places en crèches seront surtout créées dans les grandes villes, que feront les mamans de leurs tits bouts de 2 ans et demie dans des zones où l’école ne les prend pas avant 3 ans et où il n’y aura pas de solution de garde?
    Pourquoi imposer aux papas de s’occuper de leurs enfants quand on sait que la plupart n’arrivent même pas à envisager de le faire?
    Le partage des tâches voulu par ce gouvernement ira jusqu’où?

  17. laetitia B

    quelle belle présentation : « pour favoriser l’emploi des femmes » à l’heure actuelle le congé parental n’est pas une obligation, et il est déjà « partageable » entre les 2 parents…

    la réalité avec cette réforme: 6 mois de congé en moins pour les mères ayant choisi d’arrêter ou réduire leur activité professionnelle pour élever leurs enfants. il faudra désormais « galérer » systématiquement pour trouver un mode de garde et le payer ( quand on a un bas salaire, entre les frais de garde du plus petit et la cantine, le périscolaire ou le centre de loisir pour un plus grand ajoutés au frais de carburant par exemple et bien au final on ne gagne pas plus en travaillant qu’en étant en congé… et pour quel rythme de vie??!!) 3ans de CP à condition que le deuxième parent prennent les 6 mois restant..
    quand le deuxieme parent gagne beaucoup plus ça signifie une baisse réelle du niveau de vie.. ( meilleure répartition des responsabilités parentales.. les responsabilités parentales Madame , on se les répartit au plus juste, au mieux pour nos enfants , notre vie de famille…)quand le deuxieme parent est artisan/commerçant on est tout simplement exclu de cette possibilité…

    donc le socialisme , courant visant « théoriquement » à réduite les inégalités va exclure une partie de la population d’office de cette possibilité de 3ans de CP( un artisan va prendre 6 mois de cp?? ses clients vont l’attendre patiemment? ses charges vont être annulées? son/ses employés vont être « virés » , la boîte sera mise en liquidation judicaire?? qu’avez vous prévu?)

    création de nouvelles places d’accueil?? il en manque déjà tellement que les besoins ne seront pas davantage couverts qu’à l’heure actuelle… le personnel de crèche nécessaire vous pensez entretenir la réalité actuelle de leur rémunération ( à peine plus que le SMIC pour des éducateurs de jeunes enfants : 3ans d’études … avec des postes à responsabilité??)

    prôner le droit des femmes, tenter de se justifier comme si c’était pour notre bien…quelle parodie… Vous espérez nous berner? vous donnez bonne conscience alors que vous attendez avec cette réforme de faire des économies.. sachant pertinemment que 6mois de congé seront perdus pour beaucoup de familles et que certaines femmes faute de mode de garde devront démissionner… ce projet c’est ni fait ni à faire…cette réforme n’est absolument pas en adéquation avec les objectifs que vous prétendez vouloir atteindre ( certainement pas à la demande de la majorité des parents).. ces objectifs ne sont que poudre aux yeux, prétexte à encore désavantager les familles et plus particulièrement les femmes, principales concernées… Vous avez affirmé qu’il fallait que les mentalités changent…( qui ne pense pas comme vous doit donc évoluer dans sa façon de penser… ) Il y a donc un seul et unique modèle à suivre? celui d’une femme carriériste? j’ai pour ma part fait le choix d’un CP et j’assume, sans complexe… ( non je ne l’ai pas subi, non je ne suis pas malheureuse d’avoir fait une pause dans ma carrière et oui c’est sans regret.. et si c’était à refaire je recommencerais…) quand je pense que le gouvernement actuel est « socialiste » pardon mais il va falloir aussi veiller à modifier la définition du socialisme…. vous parlez d’une meilleure répartition des responsabilités parentales.. ces responsabilités , nous nous les partageons, au mieux pour nos enfants , en fonction des revenus, des possibilités et envie de chacun au sein du couple Madame, ne prétendez pas savoir, connaître ce qui est mieux pour les autres, assumez VOS responsabilités, votre choix: celui de priver de choix, de marges de manoeuvre les familles, celui de contraindre à faire garder son enfant ou démissionner, celui de vouloir imposer au deuxième parent une partie du CP… Vous vous immiscez dans la vie familiale, dans nos modes de vie que vous essayez ainsi de contrôler…Vous n’avez jusqu’à présent jamais tenu compte des arguments des premiers concernés par cette réforme et qui s’y opposent; là aussi il faudrait peut être, pour reprendre vos propos que les mentalités évoluent.

  18. laetitia B

    candice: accès prioritaire aux places en crèche pour le sparents en fin de congé parental certes MAIS sous réserves de rempir certaines conditions: ressources, intégration, formation… autant dire que pour la majorité d’entre nous ça ne changera rien!! puisque nous serons encore lissées de côté.. d’autre part vous affirmez 275000 creations de places en creche .. c’est faux.. 275000 laces d’accueil .. comprenant l’accueil en ecole maternelle dès 2ans, l’accueil chez des asmat, en maison d’assistantes maternelles…. autant dire une goutet d’eau dans la mer quand on sait le nombre de places déjà manquantes!!!

  19. Candice

    @ Christelle :
    Si justement la loi est prévue de sorte qu’il y ait un accès prioritaire aux parents en congé parental pour les places en crèche.

    A lire : parolesdemamans.com

  20. Rémi

    @D170682
    Aucun économie pour l’État quand on sait que le gouvernement prévoit 275.000 places de crèches et de garde, là où le précédent gouvernement en avait annoncé 100.000 sur 5 ans.

    Et surtout vous oubliez que les familles bénéficient de 6 mois de congés supplémentaires pour le premier enfant qui n’existait pas avant. Et nombreux sont les pères qui le prendront. Les nouvelles générations ont bien l’intention d’être PERE.
    Le

  21. Christelle

    Je disais donc : à la fin des 2ans 1/2 de congé parental, les enfants ne seront pas prioritaires pour aller en crèche, et les assistantes maternelles ne pourront peut être pas prendre un enfant juste pour 6 mois et ça se comprend. Alors que faudra t-il faire? prendre un congé sans solde de 6 mois? comment s’en sortir??? et Le choix de prendre un congé parental n’est pas toujours lié au mode de garde, l’important pour moi est de passer ces années avec mes enfants. En ce qui concerne les papas, ils peuvent déjà le prendre si ils le désirent et ils ne le font pas tant que ça pour des raisons monétaires, la situation ne changera pas.

  22. Christelle

    Mon commentaire était tout à fait correcte, et respectueux mais aucune trace, pourquoi???? Apparemment nous ne sommes pas libre, pas libre de choisir notre projet de vie (congé parental) et pas libre de s’exprimer!!!

  23. D170682

    Sous prétexte d’égalitarisme, l’Etat impose à des personnes qui n’en ont pas forcément envie de « rester » 6 mois à la maison.
    Bien sûr, cela ne changera guère. Le père qui, par nécessité professionnelle (poste à hautes responsabilités, libéral ou opérationnel) ou par choix, décidera de ne pas prendre son congé parental permettra SURTOUT à l’Etat de faire une économie de 6 mois de congé parental à subventionner.

    L’égalitarisme à outrance, tel que vous l’appliquez actuellement, va annihiler la maternité et la paternité.

    Je fais partie des professionnels de santé (« cadre sup » de la fonction publique). Tout ce que je vois, c’est que vous appliquez à tous vos propres volontés personnelles, une philosophie de vie qui n’est pas celle de la majorité des personnes.

    Avez vous seulement fait un sondage auprès des intéressés? Non !

    Je ne vois dans ce changement que l’aspect financier ! A force de taper sur les familles, vous allez surtout faire baisser le taux de natalité. Bravo !

  24. Sandra

    Et bien NAjat vous allez payer à notre place, trouver les places en crèches, évidemment qu’on peut payer hein, régler nos factures, faire les trajets à notre place et on échange nos salaires alors !!!Allez bosser 39h pour 800 euros à 1200 euros net maxi…. et réglé nos factures….. hein !!! tout ça pour mettre des sous dans vos caisses et surtout ne plus en avoir dans les notres. Sans compter que vous filtrer nos commentaires. Travailler nous coûte plus cher en argent, en temps et en santé, c’est vous qui allez réglé ??

  25. Candice

    Alors selon les commentaires de certainEs, le choix existerait et il ne faudrait surtout rien changer.

    Alors oui cette réforme est un excellent début pour aller vers plus d’égalité. Aujourd’hui où est la liberté ? Moi j’ai pris deux fois un congé parental, uniquement parce que je n’avais pas de place de crèche.
    Or la réforme prévoit la création de 275 000 places de crèches + un accès prioritaire pour les parents en fin congé parental :

    paroledemamans.com/blog/projet-de-loi…

    Quant à Punkie qui pense que notre place au travail nous attend, elle doit savoir que plus le congé parental est long et moins il y a de chance de retrouver une bonne situation de boulot. Le congé parental c’est une merveille mais trop long et sans formation, c’est une grosse source d’inégalités professionnelles.
    Cela changera quand les hommes commenceront à le prendre aussi.

  26. working mum

    je suis totalement contre. le choix existait déjà aujourd’hui, si les papas ne prennent pas ce congé, c’est aussi par choix, on ne leur enlève rien! mon homme me dit souvent qu’il ne peut pas faire ce que je fais…. et soyons clair que je reprenne le boulot à 3 ans ou 2 ans et demi… waouuh cela va tout changer à ma réinsertion! bref…

  27. TIXIER

    En définitive vous supprimez six mois de congés au nom de l’égalité des sexes! pourquoi ne pas laissez le libre choix aux familles comme c’est actuellement le cas ? Peut-être comptez vous aussi obliger les hommes à allaiter pour lutter contre les discriminations….

  28. Punkie

    Je ne vois pas en quoi cette réforme est bonne les femmes. Je ne comprends pas en quoi ça favorise le travail chez les femmes! Quand on touche un congé parental c est quand même bien parce qu on a un travail et que notre place nous attend! Donc je ne vois pas en quoi réduire le cp serait mieux pour les femmes.
    Je ne comprends pas comment le gouvernement peut ne pas voir les problèmes qui vont découler de cette réforme. Si le père ne peut pas prendre le cp de 6mois ( un artisan par exemple ne pourra pas!!) alors il faudra trouver un mode de garde. Les places en crèche sont quasi inexistantes et j imagine qu ils privilegieront les places pour des enfants venant plus de 6mois!!! Trouver une nourrice pour 6mois c est pareil, mission impossible.
    Autant je trouve ça bien de vouloir encourager les papas, autant je trouve cà ridicule de vouloir forcer la main.
    Au final c est juste une économie d argent pour l état car la majorité des cp ne feront plus que 2 ans et demi. En revanche faudra pas s étonner si le taux de chômage grimpe en fleche parce que les mamans auront dû arrêter de travailler….

  29. Lilith

    Une réforme qui n’a pas le but affiché; avant de promettre cette soit disant égalité au niveau du congé parental, il faudrait une égalité en terme de salaire. Les hommes gagnant en général plus que les femmes, il va de soi que ce dernier ne pourra pas se permettre de se prendre 6 mois rémunérés comme s’il était stagiaire, encore moins en période de crise!
    Le calcul est donc vite fait: des économies pour le gouvernement puisque à mon avis 95% des hommes ne prendront pas ce congé. Par contre, des femmes vont se retrouver comme moi dans la galère, sans nounou à plein temps, pas de place en crèche, devant travailler à la maison et essayer de gérer les enfants en même temps, du coup impossible de vraiment travailler et pas assez d’argent et comme la niche fiscale des déductions de frais de garde a été rabotée, les fins de mois sont difficiles.

    Conclusion: réforme inutile car trop pénalisante pour les femmes.

  30. Burgy

    Pour ma part je suis d’accord avec les autres commentaires :

    – difficultés pour trouver un mode de garde avant l’entrée à l’école,

    – manque de revenus financiers

    – pour les personnes a leur compte, c’est chose impossible que de prendre un congés de 6 mois !

    – Et ce qui me fait surtout peur ce sont les changements que l’on devra infliger aux ENFANTS qui devront s’adapter à de nouvelles personnes à 2 ans et demi et une fois que l’enfant aura trouver sa place, il faudra qu’il se réadapte pour une rentrée à l’école !
    Peut-être que dans un premier temps, il faudrait se demander ce qui est le mieux pour les ENFANTS ces êtres si fragiles et sensibles qui seront les adultes de demain … alors prenons en soin !

  31. Rogelja

    Je ne comprends vraiment pas ou va pouvoir s’établir l’égalité homme-femme si le gouvernement envisage de rémunérer plus fortement les papas pendant 6 mois …. Ce qui équivaut a dire que les mamans qui prendront leurs congés pendant 2 ans et demi ne sont pas dignes d’avoir une meilleure rémunération , et on nous parle d’egalites ?
    Comme beaucoup de personnes je regrette mes choix lors du vote des présidentielles ….. C’est dommage

  32. Milibulle

    Nous avions à l’heure actuelle un choix, une liberté de décider si oui ou non nous prendrions notre congé parental , si on souhaitait à100% ou à temps partiel… nous pouvions également choisir si papa ou maman en bénéficierai, chacun leur tour ou seulement un ! Tout ça nous le faisions en toute conscience et selon notre propre opinion des faits, selon notre vie, notre manière de vivre et notre façon de vouloir élever notre enfant, nos enfants… Nous avions ce choix ! Et pour une minorité de femme qui se laisse manipuler, diriger par leur époux ou leur patron, vous souhaitez retirer à une majorité d’homme et de femme, la possibilité de choisir, de faire valoir notre liberté… Où est la liberté ? Avec votre proposition vous nous priver de liberté et alors où se trouve la liberté de la femme ??? Non seulement les femmes manipulées par leur hiérarchie ou par leur époux le seront toujours sur d’autres thèmes mais maintenant celles qui ne l’étaient pas et qui faisaient des choix seront également sous la coupe du gouvernement qui décide pour elles !!! Alors je dis NON ! NON à cette aliénation, cette infantilisation ! NON à ce non choix ! Je VEUX élever mon enfant comme bon me semble !

  33. Eugénie

    Un papa ne peut-il pas être présent sans prendre de congé parental à vos yeux ?

    Mon expérience personnelle :
    Le papa ici est très présent. Les tâches comme les plaisirs n’ont pas de genres.
    Il a le plus gros salaire et le plus de flexibilité dans ses horaires.

    En n’ayant que 2 ans et demi de congé, je ne suis pas sûre que mon mari prenne les 6 mois (malgré son implication) car, encore une fois, il ramène le plus gros salaire du couple.
    Nous devrons alors trouver un moyen de garder pour les 6 mois restants. (avec le coût que ça engendre, les galères pour trouver un moyen de garde proche et pas cher…)

    Alors que nous avions une situation convenable et que « l’égalité » dans notre couple n’est pas un problème, nous allons perdre tous nos avantages avec cette réforme.

    Si le problème, c’est l’égalité entre hommes et femmes, je ne vois pas en quoi cette réforme va résoudre les problèmes.
    Un homme (ou une femme), s’il ne s’implique pas, ne s’impliquera pas d’avantage avec cette réforme.
    Mais la femme, elle, sera pénalisée.

    En fait, je ne comprend vraiment pas le but de cette réforme !

  34. den

    Une honte…
    Je ne prendrai pas ce congé de 6 mois, mon salaire est bien plus conséquent que mon épouse..

    Ca va être beaucoup de remu ménage votre réforme!!

    Il y a bien d’autres points où l’état pourrait faire des économies.
    Vous nous prenez vraiment pour des imbéciles avec vos mensonges « égalité homme femme, aide à l’emploi? » de l’économie oui!!

    pourquoi venir troubler nos vies de familles, et nous pondre des débileries pareil en france?? Retournez pondre ça à bamako, l’égalité homme femme et l’emploi sera au moins une bonne excuse làbas!

    Avant de nous faire raquer un peu plus, Commencez déja par baisser vos salaires et vos avantages! , comme vous le disez si bien, tout le monde doit faire des efforts non???

  35. Estelle

    C’est tellement évident que ce n’est pas par cette modification du congé parental que l’égalité des sexes va pouvoir évoluer !! Par contre comptez dessus pour faire baisser la natalité, car dans les faits : impossible de retourner travailler 6 mois avant l’entrée en maternelle de l’enfant ! quelle structure ou assistante maternelle s’occuperait alors de l’enfant durant ce laps de temps ? A l’évidence les mesures prises ne vont pas inciter les pères à prendre un congé parental, par contre elles vont forcer des femmes à démissionner de leur poste en fin de congé parental car elles n’auront pas la possibilité de retourner à leur emploi. Et si retrouver son poste dans son entreprise après 3 ans de congé n’est pas facile, attendez un peu de voir comme c’est infiniment plus dur de retrouver un nouvel emploi au sortir de plusieurs années de congé parental. Mais l’Etat est sauvé : ces femmes coûteront moins cher à l’état puisqu’elles ne percevront ni CLCA ni indemnités de chômage. Ca fera des emplois pour les hommes et des femmes VRAIMENT à la maison pour de bon. Bravo ! Cette mesure me donne honte d’avoir voté Hollande ! Quelle bêtise !!!

  36. laetitia

    Vous savez parfaitement en réformant le congé parental, que la plupart des pères ne prendront pas ce congé parental de 6 mois, (c’est souvent eux qui ont le plus gros salaire), comment voulez vous, qu’une femme ayant un bien plus petit salaire que son époux puisse faire tourner la maison financièrement pendant 6 mois, même avec l’excuse que « les pères seront mieux indemnisés pour être incité à prendre ce congé parental de 6 mois », c’est impossible, à combien s’élevera ce fameux montant mieux rémunéré? surement pas à hauteur convenable pour faire survivre la famille….. Et vous le savez bien!
    Donc: la situation la plus fréquente pour tout le monde, les mamans vont reprendre le travail à deux ans et demi, et papa ne prendra pas le congé de 6 mois: A deux ans et demi , un enfant si petit va où?

    1) la creche: Faut-il déjà en avoir une à proximité de chez soi, chez moi il n’y en a pas, faut-il qu’il y ait de la place en crèche, et surtout il faut pouvoir avoir les moyens financiers de la payer, personnellement nous on ne peut pas!

    2) L’école:
    Pas d’école avant 3 ans, dans la plupart des écoles!

    3) Nourice, il faut avoir les moyens de payer, nous non. Malgres le remboursement d’une partie de la caf.

    Et bien , les mères qui avaient la chance d’avoir un Cdi,qui les attendaient à leur retour de congé parental, se verront démissionner, pour pallier à tout ces problèmes. Chomage! Ca ne va surement pas vous aider à inverser la courbe!

    Et l’épanouissement personnelle d’élever et de voir grandir ses enfants???? Oh ça c’est le dernier de vos soucis…

    Vous publiez ça de façon très fière pour l’égalité et le retour des femmes au travail, sur cette page?? Vous êtes fière de cette grande bétise? Ca n’a rien d’égale, ni d’aide au retour à l’emploi, un frein au retour à l’emploi!!!
    Vous allez surtout créer beaucoup de problèmes aux familles….

    Je ne manquerai pas de vous envoyer mes factures de crèches qui est loin de chez moi et que je n’aurai pas les moyens de payer! Ou, faute de garde, je déposerai mes enfants en bas age à la porte de votre bureau, vous ferez une très bonne nourrice!

  37. Lzure

    L’égalité homme/femme, ça commence à bien faire!! Il y a des choses qui ne seront jamais égales, comme la grossesse, la maternité… Peut-être que si 96.5% des personnes en congé parental sont des femmes c’est parce qu’ELLES SOUHAITENT S’OCCUPER DE LEURS ENFANTS!!!
    Abstraction faite de la différence de salaire entre papa et maman, de l’impossibilité de remplacer quelques catégories de salariés pour 6 mois, et du fait que les hommes, malgré leur présence grandissante et leur amour pour leurs enfants, ne veulent peut être pas arrêter de travailler…
    si le gouvernement se met à légiférer sur la répartition des tâches quotidiennes et privées, mais ou va-t-on??
    Est ce que la prochaine étape est de nous empêcher d’allaiter bébé, sinon le quota de biberon de papa ne sera pas respecté??
    ON SE MOQUE DU MONDE!!!

  38. RAVAUTE-FRISTOT Roxane

    Pour bénéficier du CP il faut avoir à la naissance de l’enfant 1 an d’ancienneté dans l’entreprise ce qui n’est pas le cas de mon époux… aussi si cette loi concernait les cp en cours (je suis pas sure encore si je suis concenée ou pas), quand bien même il voudrait le prendre pour une future grossesse(ce qui n’est pas possible financièrement car mon mari a presque 3 fois mon salaire, et que moi je ne pourrais pas avec mon salaire rembourser le crédit de notre logement)il ne le pourrait pas… et je devrais trouver une garde pour qq mois (alors que j’ai récemment reçu un courrier de ma mairie (PS) comme quoi je n’avais pas de place pour 2014 pour la crèche (ma fille à 16 mois) et que la mairie de là où j’habite ne favorise pas l’insertion scolaire des moins de 3 ans (c’est écrit tel quel dans le dossier d’inscription que j’ai rempli pour la rentrée en septembre prochain de mon fils de 3 ans) !!!!!
    Si je suis concernée par cette loi ou même pour une future grossesse (d’ici 3 ans), il faudra que j’envisage de démissionner de mon emploi pour les derniers mois avant l’entrée à l’école! (comique alors que je suis accompagnatrice à l’emploi !)

  39. Raymond SAMUEL

    Bonjour,

    « pour favoriser l’emploi des femmes »

    Au temps dit du patriarcat, on favorisait l’emploi des hommes.
    Parce que c’était eux qui devaient obligatoirement aller au charbon. selon la maxime : »du travail pour le père, de l’aisance pour la mère ».

    Comment faire cohabiter ces deux notions antinomiques de la souffrance au travail maintenant reconnue et de la « libération par le travail » que toute femme est tenue de revendiquer (et d’obtenir) ?

  40. Tataminic

    Présenter le partage du congé parental comme une mesure pour l’emploi des femmes est une grossière contre-vérité
    Les premières lésées seront les femmes avace de petits salaires qui devront continuer à travailler dans des conditions difficiles et cumuleront emploi et travail à domicile car qui peut se leurrer sur la volonté de tous les hommes qui prendront le congé parental…un arbre n’a jamais caché la forêt
    Quel recul..

  41. Carroll Schmidt

    Vous vous rendez compte que, financièrement, c’est trop difficile ? Pas de panique : le congé parental peut être aménagé en temps partiel, voire interrompu. Il suffit d’adresser une demande motivée à votre employer par lettre recommandée avec accusé de réception.

Commentaires fermés.