Activités périscolaires : une mission confiée à la sénatrice Françoise Cartron

Jeunesse Éducation nationale Publié le 22 octobre 2015

Ce mercredi 21 octobre 2015, le Premier ministre a confié à la sénatrice Françoise Cartron par décret, pris en application de l’article LO 297 du code électoral, la mission d’établir un bilan des initiatives prises par les élus locaux pour organiser et développer les activités périscolaires et de définir les conditions d’un accompagnement renforcé par les services de l’État aux communes.

Placée auprès de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche et de Patrick Kanner, ministre de la ville, de la jeunesse et des sports, cette mission devra en particulier, sur la base d’une analyse des bonnes pratiques d’articulation des organisations de temps scolaires et des activités périscolaires, rassemblées en lien avec les associations nationales d’élus locaux, et des nombreuses initiatives prises par les services territoriaux de l’Etat, permettre d’identifier des moyens d’accompagner mieux encore les petites communes et communes rurales

Cet accompagnement, dont les deux ministres ont fait une priorité reprise et confortée par le Comité interministériel aux ruralités, passe par des solutions à amplifier en termes de diffusion de bonnes pratiques, notamment concernant le recrutement et de qualification des animateurs, par la production de ressources adaptées mais aussi par une réflexion sur les adaptations et simplifications à envisager.

20151021-04-NajatVB-Web

20151021-03-NajatVB-Web

Tags : , ,

6 commentaires sur Activités périscolaires : une mission confiée à la sénatrice Françoise Cartron

  1. Ricercar

    Une copine PS de recasée dans une commission inutile, c’est toujours ça de gagné…

  2. Hassan

    La Vie scolaire, et évolutive, dans son ensemble humain, ses degrés communs, et ses correspondances citoyennes, reflète et reflétera toujours les meilleurs intérêts du monde, civil, dès lors et sans dommage aménageable aux faits, car des causes et des conséquences n’ont rien de fatal quant elles brillent ou rayonnent à leurs cordiales amicales et aimables limites, les séquences périscolaires ne sauraient, ne pourraient donc pas ne pas conforter ce que chaque apprentissage peut composer reconnaître et transmettre au fil des valeurs, toutes et bien communes…

    Les sports, les arts, les cultures,…, et, plus loin, (« histoire de rêve »)), les projets les valeurs le partage d’une rencontre réussie, n’accompagnent-ils/elles pas, le plus souvent, les grands participes, les mêmes perspectives, les différents partages, les nouvelles solidarités, les premiers espoirs, les immenses intérêts… de la vie… et pourtant, sans dénigrer ceux et celles qui « protestent » à force de doutes, légitimes et divers, et/ou, s’étonnent et peut être renonce ou abdique, car aux prises d’une lassitude rétrograde et isolante,…, alors pourquoi ne pas admettre, encore et plus courageusement, la pertinence et la tolérance plus que l’insolence et l’ignorance, autour au cœur et aux vues des simples et meilleures réalités, qu’ils/elles rassemblent libèrent et fortifient comme pour ce dont tout être à besoin dès son plus jeune âge, libre égal semblable vers demain, individuellement et/ou collectivement, ponctuellement et/ou viscéralement, naturellement et/ou consciencieusement, fondamentalement et/ou équitablement…

    Parmi tous les liens qui font « grandir » un ensemble de valeurs psycho-physiologiques, ou tout autre chose portant de/sur/vers leurs/des qualités quotidiennes moyennes supérieures et justes, construire son fond sa forme et ses principes (L.E.F.S.) améliore consacre et s’adapte toujours )à) chaque éléments, ces derniers composant et reflétant indifféremment moins de désert moins de mystère, moins de supplice plus de justice, à bon nombre de certitudes, à toutes sortes de réalismes…

    Bien à Vous…

  3. Poulain

    Ah une bonne commission et sous commision ça faisait longtemps trop de finctionaires au chômage ?

  4. Pimprenelle place les copines

    Forcément, il faut bien placer une copine du PS avec les émoluments qui vont de pair, et ce avant la débandade des Régionales et encore plus la débâcle des présidentielles de 2017…
    Combien touche Madame la sénatrice Françoise Cartron, encartée au PS, pour sa pseudo-mission en plus de son salaire de sénatrice ? Il y en a une en tout cas qui n’a pas à se faire de soucis pour sa retraite…
    Quel dégoût pour ces socialos qui sont en train de terminer la casse de l’enseignement (fin du latin et du grec, démantèlement de l’allemand et de tout ce qui marche : sections bilangues, classes européennes, Abibac, etc.).
    En plus, assez de ces photos dignes d’un casting pour série B.
    Une enseignante écœurée…

  5. Breye

    les activités périscolaires :::: à mon avis ,vous devriez filmer ces activités et les offrir aux parents ::::faites en l’expérience svp , ça vaut un bon film comique et ça rassure les familles sur leurs bambins (pas de féminin excuses)

Commentaires fermés.