Cérémonies du 14 Juillet : une chorale scolaire de plus de 450 élèves interprète l’hymne national

Éducation nationale Publié le 12 juillet 2016

Dans le prolongement du 220ème anniversaire de l’adoption de La Marseillaise comme hymne national, le Président de la République a souhaité faire de l’année 2016 « l’Année de La Marseillaise ».

Le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche se mobilise pour créer dans ce cadre une saison culturelle, scientifique et pédagogique autour de La Marseillaise, avec la volonté de permettre à chacun des Français, et à la jeunesse en particulier, de s’approprier le lien unissant notre hymne et l’histoire de la Nation.

À l’occasion des cérémonies du 14 Juillet, plus de 450 élèves des académies d’Île-de-France et de Nantes, parmi lesquels des lauréats du concours « L’École en chœur », chanteront l’hymne national au sein d’une chorale civile et militaire associant également le Chœur de l’Armée française, les musiciens de l’orchestre de la Garde républicaine, ainsi que 120 jeunes du service militaire volontaire et un groupe d’enfants sourds et muets.

Najat Vallaud-Belkacem se félicite de la participation active de chorales scolaires aux cérémonies nationales. Cette présence illustre l’importance de l’éducation musicale dans un contexte de mobilisation pour les valeurs de la République.

Cette chorale exceptionnelle chantera l’hymne national en clôture du défilé du cortège militaire du 14 Juillet, sur la place de la Concorde, en présence du Président de la République, des autorités des États français et étrangers.

 

 
Photos : le président de la République a reçu à l’Élysée les élèves, ce mardi 12 juillet 2016, après leur répétition sur les Champs-Élysées.

20160712-Najat-Vallaud-Belkacem-Francois-Hollande-Marseillaise-Discours-PR

20160712-Najat-Vallaud-Belkacem-Francois-Hollande-Marseillaise-Discours 20160712-Francois-Hollande-Marseillaise-Selfies

 

Tags :

4 commentaires sur Cérémonies du 14 Juillet : une chorale scolaire de plus de 450 élèves interprète l’hymne national

  1. lakehal

    NON qu’un sang impur abreuve nos sillons , c’est certainement pas le sang du peuple des gens d’en bas ca n’a d’ailleurs aucun sens le peuple chanterai qu’il est impur ? n’importe quoi ! C’est des idées de con de royaliste des pensées comme ca ,cette chanson a été crée au sein du peuple par par Claude Joseph Rouget de Lisle, capitaine du Génie.
    Le sang impur est celui des prussiens plus exactement celui des autrichiens qui envahissent sans concession les terres et campagnes francaise qui à l’époque était l’ennemi invasif de la France et avec lequel nous étions en guerre
    Ce champs est un chant révolutionnaire de guerre pour galvaniser les troupes pour aller au combat et devient l’hymne national français en 1795

  2. Allair Bernadette

    Toujours ces mots  » qu’un sang impur abreuve nos sillons », qui sont mal interprétés. Le sang impur signifie le sang des gens d’en bas, les pauvres, pas le sang étranger! Le sang des combattants qui vont combattre. De quoi est composé une armée à l’époque? Une majorité vient du peuple, le peuple d’en bas. On sait bien qu’encore au débit du 20ème siècle, le recrutement se faisait dans les campagnes, chez des paysans pauvres. Cela était pour eux la possibilité d’une ascension sociale. Alors arrêtons des interprétations simplistes.

  3. E.C.

    Bonjour,
    Même en me remettant dans le contexte historique, je ne peux pas décemment, en tant qu’être humain, laisser certaines paroles passer mes lèvres. Comment chanter à gorge déployée « qu’un sang impur abreuve nos sillons » ? Pourquoi transmettre ces mots aux plus jeunes ?
    Dans un souci d’ouverture et de compréhension,
    Cordialement,
    E.C.

  4. Breye

    Nous sommes maintenant très loin de l’époque où l’on sifflait la Marseillaise, à mon avis c’est un ENORME progrès

Commentaires fermés.