Rapport Longuet : Il faut mieux reconnaître le travail des enseignants, pas les faire travailler plus

Éducation nationale Publié le 9 décembre 2016

Envisager d’augmenter le temps de travail des professeurs du secondaire « révèle la méconnaissance profonde » de leur travail, a déclaré vendredi Najat Vallaud-Belkacem au site Le Café pédagogique, au lendemain de la présentation d’un rapport du sénateur Gérard Longuet, proche de François Fillon.

« Cette idée selon laquelle les enseignants ne travailleraient pas assez est le point névralgique du débat. Est-ce vrai? Non. La réalité quand on considère l’ensemble du travail des enseignants, pas seulement les cours mais les préparations, les corrections, le travail en équipe qu’on leur demande de plus en plus, le travail de réception des familles, c’est que les enseignants travaillent plutôt 40 heures par semaine« , a fait valoir la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

« La question c’est plutôt comment reconnaître tout cela, notamment financièrement avec le PPCR, plutôt que rogner davantage sur de soi-disant privilèges« , a ensuite estimé Najat Vallaud-Belkacem, en réaction à un rapport présenté jeudi par le sénateur Gérard Longuet, proche du candidat Les Républicains à la présidentielle François Fillon.

« Arrêtons de nous demander ce que les professeurs peuvent faire pour nous. Demandons-nous ce que nous pouvons faire pour les professeurs. »

« Une fois de plus ce rapport révèle la méconnaissance profonde (NDLR : de la part de l’opposition) de ce qu’est le travail des enseignants. »

Avec AFP et le Café pédagogique

Tags :

7 commentaires sur Rapport Longuet : Il faut mieux reconnaître le travail des enseignants, pas les faire travailler plus

  1. Ricercar

    Ce que vous pouvez faire pour les enseignants ? Revaloriser le point d’indice, et pas seulement de 1,2 points en 7 ans… Il faut peut-être arrêter de nous prendre pour des jambons ! Même Fillon n’avait pas osé bloquer nos salaires sur l’ensemble d’un quinquennat.

  2. Martin F.

    Quand on est ministre de l’Education Nationale, on parle correctement :il « VAUT » mieux reconnaitre le travail des enseignants… et non il « faut »… Madame qui se dit ministre d’une éducation qu’elle méconnait complètement… La pauvre petite…..

  3. lili

    Il faut et non il vaut :-) !
    Il le faut, c’est une nécessité !
    Et non il vaut, que vient de valoir. « Ce jeans vaut plus cher que ce que je pensais ».

  4. BREYE

    Quand il était jeune, il faisait partie d’un mouvement d’extrême droite appeléOccident :::: de l’eau à votre moulin à mon avis !!!!

Commentaires fermés.