Le soutien de la République aux projets éducatifs de nos collectivités du Pacifique

Lors de ses visites en Polynésie française puis en Nouvelle-Calédonie, Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a apporté le soutien entier de la République aux projets éducatifs calédonien et polynésien et dit sa confiance dans la jeunesse de nos collectivités du Pacifique. Retour sur les visites de la ministre en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie.

En Nouvelle-Calédonie, au cours d’un discours devant le congrès et lors de nombreuses visites sur le terrain, Najat Vallaud-Belkacem a apporté le soutien de l’État au projet éducatif calédonien.
Résumé en images de ces visites en Nouvelle-Calédonie :

Au cours de cette visite en Nouvelle-Calédonie, l’inauguration en hauteur du lycée agricole et général Michel Rocard de Pouembout restera un moment inoubliable :

20161027-najatvb-selfie-lycee-michel-rocard-so

Auparavant, la première visite d’une ministre de l’Éducation nationale a été l’occasion pour Najat Vallaud-Belkacem de signer la convention décennale d’éducation avec le président de la Polynésie française Édouard Fritch. Avec cette nouvelle convention, le gouvernement accroît substantiellement son soutien en faveur de l’Éducation en Polynésie.

La ministre de l’Éducation nationale a ainsi annoncé le cofinancement par l’État français de trois internats (deux à Tahiti et un dans l’archipel des Marquises), pour un total de 5,5 millions d’euros. Najat Vallaud-Belkacem a aussi augmenté de 10% la participation de l’État aux transports scolaires polynésiens pour la porter à 2,9 millions d’euros.
 
Résumé en images de ces visites en Polynésie française :

Tags : ,

Un commentaire sur Le soutien de la République aux projets éducatifs de nos collectivités du Pacifique

  1. Hassan

    En si peu de temps…, d’années…, et au delà des mots, la relativité citoyenne et républicaine du système éducatif retrouve, redécouvre, réalise la valeur du lien que nul)le ne peut asseoir autant dans l’ignorance que dans toutes formes d’intolérances, et, par audace, autant dire d’inespérances…

    D’une simplicité, d’une complexité, mais en tous cas du bon intérêt, en classe et à une certaine hauteur, souvent et plusieurs fois les mains se lèvent quand la mesure exclamative et appropriée d’un ensemble de cultures ne perd tout et rien d’une ou plusieurs matières et, mais, aussi, lorsqu’elle ne sous estime, ne nuance, en équivalence et en correspondance, ce que le partage des « chances » enseigne, embrasse et ménage au fil des temps, des sens et des raisons, autant qu’au prisme des valeurs, des perles et des fleurs…

    Bien à Vous…

    Merci…

Commentaires fermés.