Parcours

Najat Vallaud-Belkacem

« Mon parcours ressemble à celui de nombreuses jeunes femmes de ma génération.  Des jeunes femmes qui, comme moi, ont fait le choix des études pour exercer pleinement un métier, être autonome et accéder à assez de responsabilités pour espérer changer la société, la rendre plus juste, plus solidaire, plus heureuse.

Née au Maroc dans un milieu rural, j’ai grandi dans la banlieue d’Amiens avant de rejoindre Paris pour achever mes études à l’Institut d’Études Politiques.

Engagée dans la vie politique, militante du parti socialiste,  j’ai été élue pour la première fois en mars 2004 Conseillère Régionale Rhône-Alpes sur la liste de Jean-Jack Queyranne, et j’ai dès lors assumé les fonctions de Conseillère déléguée en charge de la Culture sur le territoire rhônalpin.

Membre du Conseil national du parti socialiste, j’ai été l’une des trois porte-parole de Ségolène Royal pendant la campagne présidentielle 2007 puis à nouveau porte-parole de la campagne de François Hollande en 2012.

Le 15 mai 2012, le Président de la République François Hollande et le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault me nommaient Ministre des Droits des femmes, porte-parole du gouvernement. Une importante responsabilité. Celle d’un ministère de plein exercice des Droits des femmes qui avait disparu 26 ans durant, qui doit combattre les inégalités femmes-hommes et les violences qui malgré les lois passées perdurent toujours. En septembre 2012, le Premier ministre m’a confié une autre responsabilité, celle de la lutte contre l’homophobie, contre toutes les discriminations et les violences liées à l’orientation sexuelle et l’identité de genre.

Le 2 avril 2014, le Président de la République François Hollande et le Premier Ministre Manuel Valls me confiaient une responsabilité élargie en me nommant ministre des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports puis le 26 août 2014, je succède à Benoît Hamon au ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

J’ai été élue Conseillère Générale du Rhône dans le canton de Montchat (Lyon 3e) : j’ai siègé en effet depuis 2008 dans l’opposition de l’Assemblée départementale, jusqu’à la création de la métropole de Lyon en janvier 2015.

De mars 2008 à janvier 2013, j’ai été élue du 3e arrondissement, Conseillère Municipale de Lyon et exercé un mandat exécutif dans l’équipe de Gérard Collomb en tant qu’Adjointe au Maire de Lyon, déléguée aux Grands Évènements, à la Vie associative et à la Jeunesse. A ce titre, j’ai siègé au  Conseil Communautaire du Grand Lyon, une agglomération de 57 communes.

Au sein du PS, j’ai été membre du Bureau national, puis à partir de février 2009  Secrétaire Nationale en charge des questions de société. A partir de mars 2010, j’ai assuré à Sciences po Paris, un enseignement d’ouverture auprès des élèves de master « affaires publiques », consacré à la prospective politique. Passant en revue les grands enjeux et défis du monde de demain, déjà en germes dans celui d’aujourd’hui, il s’agissait d’apprendre a anticiper l’avenir pour mieux le construire.

Parce que je sais ce que je dois à l’école et aux institutions de la République, je sais que l’action politique, lorsqu’elle est au service du bien commun et qu’elle respecte un certain nombre de valeurs fondamentales, a le pouvoir de faire progresser la société.

C’est dans cet esprit que j’assume au quotidien mes responsabilités gouvernementales et électives.

Mêmes opportunités et chances de réussite sans préjudice du sexe, du lieu d’habitation ou des origines, lutte contre les violences faites aux femmes ou la précarité spécifique des jeunes, développement des outils d’autonomisation et d’émancipation … c’est avant tout une société de l’égalité que je souhaite contribuer à construire pour demain. »

Quelques émissions et portraits pour mieux me connaître :


Quelques documents pour mieux me connaître.

Mes ouvrages

163 commentaires sur Parcours

  1. RECEP TAYYİP ERDOĞAN

    Turkey is crashing the party in Iraq and Syria

    States can be a lot like children – they’re most often only concerned about their own wants and needs, and they can throw fits in the process of securing these. Since the international system lacks a world government – the equivalent of a parent to impose limits and arbitrate disputes — states sometimes also behave like children with no adults nearby.

    At least that’s the feeling this month in Iraq and Syria. No adult seems able to put an end to the mayhem in Aleppo, and everyone keeps name calling and blaming the other kids for everything. Then we have the looming party to destroy the Islamic State Piñata. All the kids are making plans about how to collect the most candy when the thing inevitably comes apart. Those plans include stopping other kids from getting more territory and influence than them (although the Kurdish kids insist they only covet the red, green and yellow candy).

    The latest argument over all this seems to involve the big Turkish kid that no one really invited to the festivities. Turkey seems very intent on crashing the party to liberate Mosul and Raqqa. Turkish troops surprised the United States and others when they suddenly stormed into Syria two months ago. In Iraq most of the smaller Kurdish kids seem a bit too cautious to say much on the issue, but the kids in Baghdad have been fairly vociferous in their demands that Turkish troops leave their playground. Iraqi Prime Minister Abadi warned of a regional war if Turkey did not end its occupation of Iraq, to which Turkish President Erdogan responded: “Iraq had certain requests from us regarding Bashiqa [the base in northern Iraq with the most Turkish troops], and now they are telling us to leave, » he said, « But the Turkish army has not lost so much standing as to take orders from you. »

    At the risk of hurting the Iraqi kids’ feelings, Mr. Erdogan then helpfully added: “Who’s that? The Iraqi prime minister? First you know your place! You are not my interlocutor; you are not my equal. You should know your limits.” Apparently the weaker Iraqi Prime Minister is in elementary school and the junior high school Turks are demanding some respect and deference (even while they play in the elementary school’s yard). The high school Americans try to defuse things, but don’t really want to get in the middle of a thankless task – hence State Department spokesman John Kirby’s statement that « The Turkish forces that are deployed in Iraq are not there as part of the international coalition and the situation in Bashiqa is a matter for the governments of Iraq and Turkey to resolve. »

    Left on his own in this way, Mr. Abadi tried to avoid a fight with the bully kid to the north but simultaneously threw his own barbs into the fray. He thus tweeted that “We are not your enemy and we will liberate our land through the determination of our men and not by video calls.” The video call comment, of course, referred to how Mr. Erdogan on July 16 used social media to call his supporters into the streets to roll back the military coup in process at the time. Ankara is brooking no yapping kids from Baghdad, however, stating that “It is not important at all how you shout from Iraq. You should know that we will do what we have to do.”

    To add to the comedy of it all, the Turkish kid that no one invited to the party arrived, looked around, and pointed at one of the kids already present – the Kurdistan Union Party (PYD) — to demand that they be uninvited and sent home. Turkey demands that the United States stop supporting the PYD in Syria, and that Baghdad not allow the PYD to participate in the liberation of Mosul. If Washington insists on including the PYD in the operation to liberate Raqqa, Turkey says it will not stay at the party. That’s probably more than just fine for the Americans at this point, of course, but they have to pretend that they will be sad if Turkey goes home. Most of all, they don’t want Turkey to keep slipping the jihadi kids – no doubt some of the biggest sociopaths in all of kid history – more ammunition and firecrackers.

    The Iranian kid, meanwhile, seems the smartest of all. He whispers in other kids’ ears, tells the naïve American kid that they can get along, and when he really must, he helps some of his smaller friends fight off others – but does so as quietly as possible. The rich Saudi and Qatari kids, meanwhile, give money to whoever seems willing to fight the kids they don’t like or fear – especially the Iranian kid and his followers.

    In another context, it would all feel pretty amusing – “Ah, the games children play!” Unfortunately, in this context the kids in question have enough heavy ordinance and weapons to blow the whole neighborhood apart.

  2. BÜLENT SOYLU

    5 CHRONOLOGIE du massacre 1937-1938

    25 décembre 1935
    Law a été émis et le nom de Tunceli Dersim a été changé en Tunceli.
    6 janvier 1936
    Quatrième basé à Elazig gouverneur général a été établi et en commençant par le gouverneur colonial a été nommé général Abdullah compétence de novo. Dersim dans les centres stratégiques a commencé la construction des casernes et des postes de police. occupé par le raid était d’empêcher la cause de la préparation du génocide qui a suivi.
    EVENTS ANNÉE 1937 (ERA PRIME Ismet Inonu
    20-22 Mars 1937 (Kahmut Event)
    En 1936, il a lancé la pause en raison de l’hiver la construction des casernes station se poursuivra en Mars 1937, la résistance a été interrompue de reprise de police raids style. Reza S. a bombardé le village et ses environs. sources militaires turques et Dersim enregistrées par la mémoire du premier événement de 1937 20-21 ou 21 à 22 Mars 1937 soir à 11 heures dans la fente Pah-Kahmut du pont en bois sur la connexion Harçik eau incinération par Demenanlı et Haydaranlilar et ont attaqué le poste de police voisin. patrie Naşit par Ulugün grande action commence habituellement 22 Mars le matin car le soleil cette date devrait rester la vitesse adoré de la foi est sacrée, est aussi le début du printemps. Il a dit la viande dans le calendrier des cours pour être à New Martin.
    26 mars au 27 ou 26 Avril, 1937
    Seyit Riza Ibrahim, le fils d’un (Bava), qui à son tour Hozat va exiger la cessation des opérations militaires au nom de son père quarante villages est tué alors qu’il dormait dans une maison d’hôtes où Dasht. M. Nuri, ces assassinats politiques Alpdoğan organisations de Major Shaukat écrit que l’homme de l’homme.
    Le verset suivant est tiré d’un cours que je Lament fait sur ces meurtres:
    Axe en Babo Babo
    valve mâle Kamo à ré se bo
    Me va me sono Xozatê Yaner père de Vesak
    ME Re Cenon à la batterie du Kırmanc
    S. Riza, en représailles à des raids de la paroisse centrale de Sin quarante tribus et de la station de police. L’armée se déplace à l’attaque, accompagné de quarante tribus. Ainsi S. Rahman et Bakhtiar tribu sont impliqués dans les combats qui ont commencé avec les tribus. Le conflit devient une résistance collective de facto. Tribes ne sont pas dans une assemblée générale du syndicat. Juste au-dessus Abbas Bakhtiar, Farhad, Karabal, Joseph, les moyens et comprenant jusqu’à un total de 7 tribus Haydaranlar jurent alliance pour se mettre en place autour et déplacer collectivement Vanke résistance Halvori-résistance. Alpdoğan, pour bloquer la fusion entre les tribus, la résistance a décidé d’aligner sept efforts tribaux pour isoler la direction de S. Riza. À cette fin, les rumeurs circulant décision de décharge et la négation de l’exil, prend soin de garder caché. Agents soufflet aşiretlerara combat avec la médiation tente d’éliminer les chefs de la résistance. Q. En raison d’un sol avec anşlaşmazlıg affaire Riza avec son Guide nièce et un gang utilise persuader de coopérer avec lui. Le guide lui a également tué après l’accomplissement des tâches.
    avril 1937
    raids à des unités militaires. Résistance continue.
    1 à 3 Mai
    attaques contre les troupes en Mazgirt et Mazgirt Bridge. Sabiha Gökçe rejoint par une flotte de 15 avions-Zélande, Red Mountain, Haute-Boron (Keçizek que) bombes environnement.
    8 mai
    Chef d’état-major général, le quatrième gouverneur général le 8 mai tenkil générale (Bor / Red Mountain-Sin-Karaoglan pour atteindre la ligne d’opération attaquant) transmet l’ordre de départ.
    19 mai
    25e Régiment occupent les commandes de plus sommet Red Mountain avec une attaque atteint la ligne Nazimiye-Red Mountain-Sin-Karaoglan détecté. Cette attaque est remarquable pour être élu le 19 mai. Le succès de cette attaque alliance Yusufanlılar a promis de perturber le direnmeyiş sont plus liés à leur soutien à l’armée. Cette progression soudaine sur le champ de bataille reste de la population civile et obligeant à être placé dans la zone refuge dans le ruisseau. La plupart du impartial tribal, car il fait partie de l’état. Ceux qui résistaient étaient une minorité. En outre, une partie de ittifakçı pur a changé.
    26 mai
    Bakhtiar armée raid sur le village et vu les photos préempté dans ce domaine, Gözerek, Varus, et l’incendie de villages agenouillés et le Tchad.
    Fin mai et début de Juin
    Haydaran, et cela voudrait dire que certains des Yusufanlılar livrés.
    18 juin
    Premier ministre opinion Inonu opérations en cours sont venus à Elazığ.
    22 juin
    troupes de l’armée Zélande, Bokia est, Sincik, occupent la montagne Abdal Aziz. chaque montagne de la patrie, pour chaque vallée, en bref, chaque pouce de terrain à l’armée du pays occupé si elle présente une résistance farouche 19 mai atteint la ligne plus à l’intérieur (nord) ne peut pas empêcher le mouvement. villages rebelles ont brûlé, le lot sera saisi.
    Juin ou Juillet
    les troupes de Tujia occupaient la montagne. Il se trouve souvent dans un refuge de montagne dans la vallée, au pied des femmes et des enfants de soutènement imhaed milliers de personnes de la population civile. Des milliers de civils allument un feu détruit donné l’étouffement de la fumée dans l’entrée de la grotte scellée avec du béton ou de la bouche. Pendant ce temps, qui a frappé sur tableau de bord pour la vie chère. En bref, il est un massacre complet de soutènement de la vallée.
    9 juillet 1937
    S. Riza Dersim mouvement national après que les dirigeants les plus importants de Alisher, a été tué par sa femme et sa bande Zarife’yl avec le Guide. Huit-neuf personnes dans cette bande Hmm Pırço (fils de H Pırço) ont également assisté. Alisher et la tête coupée de sa femme à Elazig « Dersim Conquérant » est envoyé Abdullah Alpdoğan.
    17 au 18 août
    Dans la zone Bahtiyar (en Tokmakbab à Titenik Sarıoğlan triangle) collisions dures. la seconde épouse de S. Riza, fils aîné de Cheikh Hassan, petit-fils et trois mille personnes sont tuées dans la force de la collision. Certaines sources affirment que si vous habitez dans la zone du conflit, cela ne semble pas perplexe droite.
    28 août
    Pendant ce temps, sur la résistance de S. Riza et ils étaient à mener sur le terrain. Reza a été parmi les coûts S. Bahtiyarlı. Il était juste ce binaire, qui a pris les insurgés 6 chefs tribaux et de leur avance était de novo. Le 28 août un important leader de la résistance Bahtiyarl Champ, le général de novo acheté par le demi-frère tué son fils est endormi par Pırço H. La tête séparée du corps Hozat est remis au commandant turc. Guide de la bande de traîtres est H, ou est tué par le frère de Sahan en retour amcasıoğl Hozat.
    Le verset suivant est tiré du parcours sur lequel je déplore le Shah.
    bia bia Ule
    Lemine bia
    Avoir champ ke Merdo AGAE, nêmerdo (Zion, nêşiyo)
    Şikiyo thılsımê Kirmancî à
    Cela représente le véritable cours des événements lamentation. briser la résistance parce que Bakhtiar (suivie d’une décimation Bakhtiar) de la assassiner de Sahan, ce qui signifie, en fait, être la fin de la résistance Dersim. Les insurgés survivants participent à Bakhtiar S. Reza forces Up Abbas tribales. Mais le champ est laissé seul tué Sayyed Reza, les tribus neutres livreraient quelque chose qu’il a appelé à la résistance ou çıkmayınca capturé bientôt, selon une version.
    15 5-13 / Septembre
    S. Riza Erzincan capturé lors du passage ou disparu. La rumeur veut que quand ils sont pris en essayant de fuir vers les provinces voisines. Il n’y a pas de tentatives d’évasion par l’autre. Il se rendit à la gendarmerie Erzincan sa seule discrétion. Selon un autre examen qui a appelé pour une entrevue par le biais de Erzincan Erzincan gouverneur arrêté beraberindekilerle. par la trahison dans la région Pülümür où il était, selon certaines personnes âgées il a été pris ou remis à aller sur ce préavis. Septembre est écrit dans la littérature a été capturé sur 5 ou 10. Seyit Riza nouvelles qui a capturé le Septembre Tan 13-14-15, Deploy, sert les journaux de la nation. Capturer l’intérêt sur le premier journal de nouvelles en date du 13 Septembre. La presse turque et les fonctionnaires l’ont appelé «le sergerde la plus avancée et la plus récente de Dersim, » ils parlent. L’arrestation de Sayed Reza sur Mustafa Kemal, Ismet Inonu, ministre de l’Intérieur Şükrü Kaya et 3e Armée inspecteur Kazim Orbay Abdullah Alpdoğan envoie des messages de félicitations à cause de ce succès, ils l’ont décrit comme une réalisation historique de la Alpdoğan.
    À la mi-Octobre
    S. Riza escorté de Erzincan, Elazığ qui y sont réunis avec d’autres prisonniers de patrie (apparemment, ils ont un total de 58 personnes) de participer au procès pour sédition et la rébellion au tribunal militaire Dersim.
    le 15 Novembre
    se termine le 15 Novembre, le soi-disant procès a commencé à la mi-Octobre. Il a acquitté 14 personnes. Seyit Riza, dont sept personnes à mort, 37 personnes ont été condamnées à l’emprisonnement. Le 15 Novembre, Seyit Riza (1860 / 62-1937), et six autres personnes ont été exécutées à l’aube dans Elazığ Wheat Square. Ces six personnes, fils Portrait de S. Hussein Reza, Qamar Agha, fils Yusufanl Noix, tête Sheikha Seydi de l’utilisateur, de sorte que la tête de Gabriel ou son fils, Hasan et Haydaranlilar Kamer Kureşanl sont en réseau. Seyit Riza qui dirige et exécutions personnellement que suivie par les derniers mots de transfert Ihsan Sabri Caglayangil Sayyed Reza étaient:
    Le Ewladê Kerbelay
    Bêxetay Up
    Aybo, zulmo, cinayeto.
    Mustafa Kemal, qui a osé entrer dans la ville, tout en attente d’exécution à la fin de la station Elazig.
    Ce idamlaral avec 1937 mettra fin à la résistance.
    Ensuite, le Premier ministre Ismet Inönü (iso KR), Seyit Riza et dit sur l’exécution d’accompagnement, « nous éliminons la question Dersim … nous nous débarrassons du Dersim Muskildi, » tout éditeur de journal républicain de Yunus Nadi, « Le Dersim qui a enterré Histoire intitulé« 18 Novembre, 1937 dans une lettre datée, « depuis l’année de la date d’émission, au nom de la soi-disant Dersim a assisté à l’océan et ebeddi qui est mort», dit-il.

  3. BÜLENT SOYLU

    6 1938 ANNEE DES EVENEMENTS (ERA PRIME de Celal Bayar)

    2 janvier
    Coral Espace Munzer-Merho-quatrième gouverneur général entre la rivière et le bassin de la rivière et a décidé d’évacuer les autres demandes tentent cette décision. Là-dessus, l’état de Ovacik sept gendarmes gardé secret jusqu’à ce moment-là le but principal et la résistance 1937 à participer à ce fait leur grave erreur nouvel avis aveugle Abbas Kecel et ils ont tué village Mansul Usak par les insurgés à Bala tribu. Ensuite, Service de police de Coral presse. Pendant ce temps, deux autres soldats ont été tués. se rendre compte que leur tour au début de Janvier 1938 a dit qu’ils ont décidé de résister à des zones tribales alliés. « Militaires I sokmayal l’intérieur de nous, silahlanal I, nous ne brisons pas l’alliance avec nous, individuellement,« ils passent la résistance. en quelque sorte délibérément dépeint comme étant la cause de la première action militaire Kahmut Pont Raid en 1937 par certaines sources Mansul Servant Event a essayé d’être présenté comme la cause de la deuxième campagne en 1938. Les deux événements ont été utilisés comme prétexte par l’armée turque. Le transfert des opérations de l’armée dans les provinces voisines en 1938, et le second parce que d’autres préparations, plus important encore, en raison d’une plus favorable nourrir la possibilité d’obtenir une réaction du monde extérieur mais commence le 11-12 Juin.
    11 au 12 juin
    La deuxième campagne (1938 harekatı) début. Chaque côté est entré dans l’armée en Dersim TC vise à évacuer les gens dans le corail-Merho-vallée restant. Ceci est la région entre l’acheteur Bava-Mahmunut Gedik Gedik-Keller-birman Komu-Mule crête-à-Badian-Blackbeard Koçgölbaş points. Donc, Munzer-Coral est la région la plus septentrionale de Inner Dersim dans le bas de la montagne. Zeller et les montagnes de la ligne rouge du Nord a également couvert la campagne. L’action principale de l’objectif initial de 38 court / old est Dersim Kalman Corps. Ainsi, le pays à désirer entrée Dersim interne dans une lutte à mort en vie.
    19 au 22 juin
    Détroit Ali est évacué vers les autres régions désirées et l’environnement. Juin 19-22 jours de séance sur le groupe de torchis des tribus (Aries, Damas, photo) passe également la résistance. Poste de police Handstand le 19 Juin encerclé et attaqué les troupes turques à proximité. Les combats se poursuit jusqu’au 22 Juin. Juin 22 tribus sont contraints de se réfugier sur le torchis détroit Ali. La flotte de bombardiers d’huile détroit Ali.
    mots Dersim associés à une collision dans le détroit de Alice dit:
    NEW Torn Merwe Zidek koto ma
    Hawtin bedelo fetelino moins et Azer moi, sauf mon
    Moi et marwanide courir à la Juve dans le KERDODE Ali Boğaj
    Bıraenê, pero, moi mon pêrodi
    Hefei Huyer frais de tonte ma hawt
    Cette expression est définie comme étant la frontière à la frontière I Cours Kızılbaşlıg. Sivas et Erzurum seront affichés, y compris Dersim. La lutte avec l’état de Dersim comme un combat qui a duré de génération en génération, est décrite comme une continuation de Karbala et Yezit’l combat.
    laisser passer la résistance pour soutenir Abbas tribu Koçanlılar avec Kureyşanlılar la tribu Sheikha. Ainsi, la résistance se répand partout dans le Dersim orientale et occidentale.
    24 au 30 juin
    24 juin Père Remplir l’intérieur du Dersim (Tujia) est occupé. si le feu de l’armée dans le village de personnes Kirgate essayant de décharger, Bo nous, Midrik, Mitgel, Hot, que Ari Tenkal de cérémonie, Felt villages et Hike la population civile non armée du hameau est enroulé autour d’une hache et une pelle. Aviron supprimé cette hache de guerre avec le sang le 28 Juin. sommet Blackbeard a été occupée le 29 Juin. Rashad Salle donner le Rakka jusqu’au 29 Juin du 11 Juin à 12 est drainée par un plein de 60 villages et brûlé. Villages et forêts en feu, si ce que les personnes impliquées dans l’animal « butin » (butin saisi de la truelle ennemi appelé) comme usurpés, des civils et des insurgés à être abattus ou à l’ouest de mettre «prisonniers» (personnes saisies par l’ennemi) ont été recueillies à certains points.
    Celal Bayar, le Premier ministre, dans son discours au Parlement le 29-30 Juin 38 « très récemment … Notre armée supprimera complètement les habitants de la zone, et je vais couper le courant sur la base de cette question », dit-il.
    Une partie creuse du réseau est la suivante:
    Celal Bayar amour
    Esmon Do Re meymano
    Non neweno mA gauche
    MA, XA est agréable de dano
    Vano, faire jot terseno
    Zala ma petite ma ra nêverdano
    KERDI à la balle, à la tuberculose Berd lieu de l’incident était Mazgir
    Pour était, verve me qurmis entailler les machines de récolte lourds
    juillet
    Le 2 Juillet, les troupes Ahpanos envahissent la montagne étayage et Tujia. Sommet de Tujia est occupé à la suite d’une bataille acharnée. comme le seul moyen de sortir, accompagné d’une flotte d’avions est emporté les voies d’évacuation gauche ouverte carnage délibérée gauche dans le ruisseau. État «voyous», il mentionne trois insurgés qui se jettent des falaises. 14-16 Juillet et disent essayé de se débarrasser des insurgés restants. Les grottes sont séparément blocus. Le flux et le reste signifie que les muscles sont torréfiés zone. Ensuite, le plus célèbre est soumise au réseau interne des batailles les plus difficiles en 1938 à Dersim, Lachin Creek (le ruisseau Lachin) sera batailles. L’impact le plus grave de la vallée de Lachin est situé entre 19-24 jours de Juillet. Le plus célèbre de Dersim mousquetaires lutter ensemble dans l’épopée autour de Lachin et de créer un lot est la langue d’un demi-siècle.
    De Halo
    Avez-vous encore Yamano
    Truck Ordia le amour de gurlağ
    Dorm me qapano
    a Piro à Piro
    Na qewg à la cueillette nia
    Merebê Connection criblée (Kirmancî A) u zalımanê Tırkano
    armée TC, qui est le dernier refuge de la cible de résistance Latchine était de saisir le ruisseau. Trois des quatre bras obstinément résisté au siège de Lachin River. Si la résistance est rompue à la fin de la croyance que les gens simplement obtenir leur revanche sur les insurgés est trop commun: « Me Hef quret xo, la détermination hef de la serra quret ».
    Les gens derrière les canons des insurgés est honoré pour leur vaillant tombé: mordem uyou ka pa tıfong en bımıro ho!
    grottes et falaises entourées de la base de la vallée après que la résistance est brisée. boules de lancer et de motifs Machine d’incendie et de destruction sont détruits en même temps que l’ensemble de ces grottes. Saillie qui a brutalement tué. Certains se suicider en se jetant Munzer eau. 216 Juillet 19-24 dans Lachin combats entre insurgés assassinés. Cassé peur de la grotte et détruite à la dynamite par R. Hall de contremaître parmi les Demenan le plus important avec Hese Gewa ce qui signifie que la tête du fils de Gabriel, Hussein Agha également être livré à 42 insurgés.
    Puis Tamaki M à partir de Juillet 27 à 30 jours, et dirigé vers Erzincan brigade avec la région Haydaran. Vartinik, GÖLDAĞI, Zealand Mountain, Hengırv que, ZAGG A, Bas Rabat, entrée Box Creek, Kerenko, Blackbeard et Acheteur couvrant toute la zone est entourée Bava.
    1 à 10 Août
    tous les rebelles dans assiégée Haydaran comprimées dans des grottes. 100 insurgés tués aussi. Sur Août 2-3 grottes et cavités rocheuses recherchés. Un grand nombre d’insurgés et de bétail détruit. Les animaux et les biens sont confisqués. villages rebelles brûlés.
    Ensuite, il se présente comme un dépistage général.
    10 au 31 août ( «Opérations militaires Troisième »)
    Cette collection d’opération, le tri et le plomb en vrac dans l’Ouest, les déportations massives en 1931, ministre de l’Intérieur Sukru passage à travers les étapes de la vie qui sont prévues dans la roche du rapport. Entre ces dates lancées simultanément sur chaque côté du Dersim et le but « n’a pas été saisi du tout pour laisser la place » qui a fait l’intérieur d’une «zones interdites de fonctionnement général et à l’extérieur au moins 5-7 <

  4. Pingback: Najat Vallaud-Belkacem: Muslim, Woman, and France’s Minister for Education – Education in Motion

  5. NABEEL

    Hello sovereignty minister
    I am a graduate student from Palestine / Gaza Strip and one of victims on the WAR 2015 and completely lost my house and my live case material is difficult and wanted to get a study grant for postgraduate studies in France full scolarship , I ask Your Excellency lend a hand and help .
    IF YOU CAN
    LET ME ACHEIVE MY DREAM
    AS YOU DO
    THANK YOU

  6. BONNET Guy

    En tant qu’ancien prof d’histoire-géo en Collège, j’espère que parmi vos conseillers, sans doute très instruits, vous avez des professeurs actuels « de terrain ».Comme je vous l’ai déjà dit dans un précédent courriel, c’est indispensable, intrinsèquement nécessaire pour mener une politique à la fois réaliste et éclairée, qui serve réellement les jeunes d’aujourd’hui, futurs adultes de demain, sans idéologie a priori. Et, dans cette intention, rien ne remplacera le contact de ces derniers avec des profs compétents et respectueux.
    Bravo encore, Madame la Ministre, pour tout ce que vous faites.

  7. bechir fathia

    bonjour madame
    je suis vraiment fière de vous comme femme et comme combattante devant vos adversaires politique pour atteindre vos objectif a l’éducation et a l’enseignement
    je suis enseignante de langue arabe et si tu a besoin de moi je suis a votre service madame …… toute me félicitation a nous les femmes .

  8. The Duke

    Madame vous faites partie des trop rares personalités politiques parfaitement conscientes des réalités de la vie, ayant des idées novatrices et même culturelement visionnaires.
    Vous ètes de ces personnes qui savent et accèptent que le monde change, évolue.

    Dans le futur… Quand les conflits culturels, sexistes et de classes sociales ne seront plus qu’un lointain souvenir, vous pouvez dès a présent etre fière d’avoir contribué a cette belle évolution et de vous etre battue pour le réaliser.

    Avec tout mon Respect,

  9. Benchikh

    Bonjour madame la ministre
    Vous faite un bon travail dans l’éducation et dans la vie politique française de la gauche et je pense que vous êtes l’ennemi N1 de la droite et peut-être vous deviendrez présidente de la France en 2017 bon courage et une bonne continuation. Je suis fière qu’une beure atteint ce niveau là.

  10. legrosminou

    Un peu long, et sans rapport avec la ministre française Najat Vallaud-Belkacem.

  11. ali chemchi

    Bonjour:
    je suis impressionné de votre « steps of éducation »une immigrante exceptionnelle,j’espère que si tous les expatries vous ressemble de cœur,de prés et de proche…je suis,aussi,proche de vous…bonne continuité »incredible but reel »

  12. Dubreuil

    Bonjour madame la ministre, j’admire votre détermination et votre capacité à prendre des coups tout en maintenant le cap. Vos réformes vont dans le bon sens, ne lâchez rien. Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *